Créateurs de camping-car sur-mesure, les entreprises 3C Cartier et Brisebras travaillent main dans la main depuis de nombreuses années et portent haut les couleurs de l’excellence française.

Chez les deux artisans du camping-car, pas de bling-bling, ni de paillettes et de démesure, seulement de beaux véhicules endurants.

A 3C Cartier revient la mission de réaliser une cellule monocoque autoportante, construite d’un seul tenant en sandwich de polyester et mousse de polyuréthane. Cette technique garantit une excellente isolation phonique et thermique, ainsi qu’une légèreté et une endurance à toutes épreuves, comme en attestent les multiples expériences des clients 3CCartier sur les routes parfois chaotiques du monde…

Selon les modèles, la conception est renforcée par l’utilisation de matériaux de haute résistance, habituellement utilisés dans l’aéronautique et l’automobile, comme la fibre de carbone, des résines spécifiques ou des tissus multiaxiaux. Aucun autre constructeur de camping-car ne pousse aussi loin les développements et la conception. Bien sûr, les prix sont à l’avenant. Comptez plus de 250 000 € pour l’Atalante, le super camping-car intégral 3C Cartier.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ajoutons que cette technique évite la construction à « bouchains », comme disent les marins, c’est-à-dire avec des jonctions à angles vifs des panneaux. Les cellules monobloc associent très clairement design et technique, sans renforts ni ossature.

La légèreté est telle qu’une cellule 3Ccartier de 7,25 m de long ne pèse pas plus de 500 kg !

C’est aujourd’hui ce qui se fait de mieux. La réparabilité du polyester est un atout essentiel par rapport à d’autres modes de construction. Il permet des évolutions intéressantes comme l’intégration des réservoirs d’eau directement dans le corps de la cellule. Leur revêtement intérieur spécifique répond aux normes agro-alimentaires.

De plus, ces réservoirs sur-mesure, isolés et cloisonnés, autorisent un gain de poids significatif et, surtout, le transport supérieur de volumes d’eau (entre 20 et 30 %) par rapport aux réservoirs inox ou plastiques
Disponibles dans plusieurs longueurs, jusqu’à 8 m et plus, les cellule 3C Cartier sont bridées sur un châssis nu, au choix du client, parmi diverses propositions en fonction du projet : Mercedes, VW, Fiat, Renault, Iveco… On peut aussi déterminer, en fonction de l’implantation, la position des fenêtres et les dimensions de la porte. Vous avez dit sur-mesure !

Si l’entreprise 3C Cartier possède l’expertise technique pour réaliser des cellules sur-mesure, elle laisse en revanche à l’aménageur Jacques Brisebras le soin de concevoir l’intérieur du véhicule. Ebéniste de formation, ce dernier accomplit des prouesses et témoigne d’une vraie capacité d’adaptation en fonction des besoins et des attentes du client.

CAMPING-CAR-DELUXE : Comment est née cette collaboration entre 3C Cartier et Brisebras ?

François-Xavier Fousse (3C Cartier) : Fort de son expérience dans le monde du bateau Jacques Brisebras était venu frapper à la porte de l’ancien gérant de 3C Cartier, avec le projet d’aménager des camping-cars.
Pour ma part, je connaissais déjà Jacques quand j’ai repris la société en 2005. Il m’avait aidé à réparer mon premier camping-car, une cellule en mauvais état… Quand je suis allé pour la première fois au salon du camping-car du Bourget, il m’est apparu évident que Jacques (Brisebras) était le meilleur. La qualité et le rendu étaient sans commune mesure avec tout ce qui se faisait ailleurs dans le camping-car. Jacques trouve toujours une solution pour répondre aux attentes des clients, même les plus exigeants. Avec lui, tout est réalisable !

CAMPING-CAR-DELUXE : En tant que spécialiste du sur-mesure, êtes vous capable de tout faire?

F.X.F. : Nous pouvons quasiment tout faire, mais pas n’importe quoi. Il y a des solutions techniques qui ne s’avèrent pas viables et que nous préférons donc mettre de côté. Quand on réalise un camping-car sur-mesure, on commence par réfléchir à la fiabilité du projet. On doit aussi faire attention aux normes et aux contraintes d’homologation.

CAMPING-CAR-DELUXE : Quels sont vos objectifs pour les prochaines années ? Des projets dans les cartons ?

F.X.F. : Oui, évidemment (sourire), mais je ne peux pas encore en parler. Notre objectif est de continuer de créer des camping-cars uniques, non standardisés, même si nous avons aujourd’hui la capacité d’en produire plus.
Nous voulons garder un lien privilégié avec le client car il est essentiel de comprendre ses besoins et lui apporter des solutions adaptées. De manière générale, nous cherchons toujours à diminuer les compromis pour l’utilisateur…

CAMPING-CAR-DELUXE : Quel est le projet dont vous êtes le plus fier ?

F.X.F. : L’Atalante, évidemment. Il a représenté sept ans de travail et de développement. Et c’est un projet que j’avais à cœur de voir se concrétiser. Je suis issu du monde de l’automobile et j’ai toujours cherché à recréer des véhicules qui prennent en compte toutes les contraintes, à la fois mécaniques, et aérodynamiques. Ainsi, la forme galbée de nos parois – l’une de nos singularités – répond à un double impératif : esthétique et technique en terme de rigidité structurelle.

CAMPING-CAR-DELUXE : Craignez-vous de voir un jour de grandes marques s’intéresser à la carrosserie polyester monocoque ?

F.X.F. : Non, ça leur coûterait trop cher. Pour un petit véhicule, nous passons au minimum 400 heures sur la carrosserie… Et pour l’Atalante, il faut compter 1700 heures. On peut comprendre que ça n’intéresse pas les industriels. Néanmoins, ça ne les empêche pas de s’inspirer de ce que l’on peut faire.
Maintenant, nous nous aventurons sur des terrains sur lesquels ils ne peuvent pas aller. Récemment, par exemple, nous avons réalisé deux Atalante en versions 4 x 4. Vous en connaissez beaucoup des intégraux en quatre roues motrices ?

INFORMATIONS PRATIQUES :

3C Cartier
69360 Sérézin du Rhône
04 78 02 80 21

Brisebras agencement
42640 Saint-Germain Lespinasse
04 77 66 45 15

Ailleurs sur le web