Eura Mobil, le plus français des constructeurs Allemands comme il aime à se définir, élargit son offre de profilés « grand confort » dans la catégorie des camping-cars de moins de 7 mètres.

Avec raison, Eura Mobil fonde beaucoup d’espoirs sur ce nouveau Terrestra T 690 HB qui ouvre de nouvelles perspectives de confort et d’aménagement. Il permet surtout de réconcilier les clients avec le lit transversal sur soute qui n’a pas toujours eu bonne presse, car jugé peu pratique.

Conscient des critiques soulevées par les utilisateurs, Eura Mobil a soigné l’accès au lit en aménageant un passage en pied et deux marches d’angle bien dimensionnées. Les déplacements quotidiens, de jour comme de nuit, s’en trouvent grandement facilité, sans trop réduire la longueur du matelas (200 cm). Le compromis nous semble bon. Il faut évidemment l’apprécier au regard des dimensions du camping-car (7 mètres) et du garage à vélo installé en dessous.

Avec son armoire et son miroir, le pied de lit peut également servir de coiffeuse. Sous le sommier, deux portes ouvrent sur une vaste penderie.

Extérieurement, ce nouveau Terrestra T 690 HB ne manque pas d’allure, bien posé sur un châssis surbaissé AL-KO, toujours gage de confort (pas d’essieu rigide mais des roues indépendantes à l’arrière), dans une longueur d’empattement de 4,04 m. Conséquence : le porte-à-faux reste mesuré (2 m). C’est un atout fort à l’usage. Sans être exceptionnel, le rayon de braquage permet toujours d’engager un demi-tour dans de bonnes conditions. Plus que l’empattement, c’est le faible degré d’ouverture des roues avant du Fiat Ducato qui réduit la marge de manœuvre.

La force du style Eura Mobil vient de la hauteur contenue du profilé Terrestra (2,79 m) et des fenêtres et du lanterneau affleurants qui contribuent beaucoup aux dynamismes des lignes. Ce nouveau Terrestra T 690 HB est disponible sur Fiat Ducato 35 L (3500 ou 3850 kg) ou 40 H(4500 kg), dans trois motorisations (130, 148 et 177 ch.). Notre préférence se porterait plus volontiers sur le 148 ch. s’il ne fallait ajouter au pot…

Comme l’ensemble des Eura Mobil, la cellule est fabriquée sans vis ni ossature bois, par collage spécial, et montée sur un double plancher, dans lequel sont logés les réservoirs et les installations techniques. Ce double plancher réduit également l’emprise des passages de roues dans l’habitable et aligne les hauteurs entre la cabine et la cellule. En d’autres termes, le plancher s’étire sans rupture de niveau. Un avantage pas forcément perceptible au premier abord, mais tellement appréciable à l’usage.

Cette construction en « double plancher » tire la marque vers le haut et lui donne une vraie plus value par rapport à la concurrence.

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web