MOTEUR FORD ECOBLUEOrganisés durant la période du salon du Bourget, les essais se déroulent sur route ouverte, durant une trentaine de minutes, en compagnie d’un représentant de Ford France. Les inscriptions se font directement sur le stand Ford (Hall 2A). 

La proposition ne se refuse pas et vous donnera l’occasion d’apprécier in concreto les accélérations et les reprises efficaces et la réduction remarquable des bruits (gain de 1,2 dB en moyenne) du nouveau moteur EcoBlue, disponible en trois niveaux de puissance (105, 130 et 170 ch.). Le silence de fonctionnement, en plus du passage à la norme de dépollution Euro 6, constituait l’objectif prioritaire. La promesse est tenue.  

Le choix de la courroie

Sur ce nouveau moteur Euro 6, pas de chaîne de distribution, lourde et source de bruits, mais une courroie en fibres recouverte d’un matériau à base de latex et baignant dans un bain d’huile à l’intérieur du bloc. Cette technologie déjà mise à l’épreuve sur le moteur Ford EcoBoost préserve la courroie des altérations, des poussières et des variations de températures préjudiciables à sa longévité. Ford est formel « avec ce principe, la robustesse de la courroie est de 10% supérieure à celle d’une chaîne de distribution classique ». Le remplacement est prévu tous les 240 000 km ou tous les 10 ans.

La baisse de cylindrée, réduite à 2,0 L contre 2,2 L auparavant, s’accompagne d’une hausse des puissances et des performances.

Passage du moteur Euro 5 à Euro 6 Gain de puissance Evolution des valeurs de couple
TDCI 100 passe à 105 ch.  + 5 ch. + 50 NM (360 NM)
TDCI 125 passe à 130 ch. + 5 ch. + 35 NM (385 NM)
TDCI 155 passe à 170 ch.  + 15 ch. + 20 NM (405 NM)

Bonne nouvelle, la consommation est en baisse, de l’ordre de 9% en moyenne, grâce à une injection à très haute pression (jusqu’à 2000 bar, soit 100 fois la pression d’une lance incendie) et à dose “homéopathique”. On utilise juste ce qu’il faut et pas plus.

Sur ce moteur Euro 6, il faut prévoir une nouvelle dépense, celle nécessaire à l’AdBlue : environ 40€ par an pour un réservoir d’une contenance de 21 litres. Ford a fait le choix d’un traitement par catalyse avec injection d’urée (AdBlue) afin de réduire les NOx. De son côté, Fiat préfère un autre système.
VOIR NOTRE ARTICLE : la dépollution des moteurs.

Ailleurs sur le web