Alors que le fourgon et le van gagnent sans cesse des parts de marché, la montée en puissance de la distribution automobile rebat les cartes en profondeur dans le monde du camping-car. On apprend par un communiqué que les trois plus puissants groupes de distribution en France, comptant à eux seuls 800 salariés, – SLC, Loisiréo et CLC -, ont décidé de rentrer en négociation exclusive avec le groupe Trigano, en vue du rachat de 70% du capital des trois sociétés. Ces groupes ont réalisé ensemble un chiffre d’affaires de l’ordre de 400 millions d’euros l’an passé.

Nouvelle concession CLC Wattellier à Rantigny (60)
Nouvelle concession CLC Wattellier à Rantigny (60)

Le risque de la distribution automobile

Signé des 3 trois groupes, le communiqué évoque les raisons de ce rapprochement : “Nous avons choisi de nous adosser à un groupe qui nous permettra de nous structurer encore plus afin d’affronter plus sereinement l’avenir de nos métiers. Nous partageons la même vision du métier, de l’avenir, particulièrement au regard du risque que représente la distribution automobile. Nous, dirigeants actuels, resterons aux manettes opérationnelles de nos groupes respectifs et continuerons à oeuvrer comme nous l’avons toujours fait, dans le respect de nos partenariats, dans le respect de nos valeurs“.

L’annonce fait l’effet d’un véritable tsunami dans le camping-car et pose la question de la distribution des autres marques extérieures au groupe Trigano… Comment vont-elles réagir ? Avec cette acquisition, Trigano maitrisera l’ensemble de la chaîne, de la production à la distribution.

Le groupe Trigano dispose déjà  d’un portefeuille de 25 marques, commercialisées partout en Europe et couvrant tous les segments du camping-car : profilés, capucines, vans et intégraux.

Ailleurs sur le web