+ Très simple d’aspect et d’usage, ce cyclomoteur électrique Yamaha se présente comme une alternative au vélo. Léger, grâce à son cadre tubulaire en aluminium, et bas de selle, il ne nécessite pas de dispositions particulières. La prise en main est très intuitive.

+ Vif, stable, agile, son fonctionnement silencieux impose néanmoins de redoubler de prudence car les piétons ne l’entendent pas venir.

+ Le moteur électrique brushless de 1,4 kW (1,9 ch.), développant un couple de 9,6 Nm, n’a aucun mal à propulser l’engin aux limites légales (45 km/h) en mode Power (autonomie réduite à 20 km/h). En mode normal, le rayon d’action s’allonge, pour une vitesse limitée à 30 km/h.

+ Il faut 7 h pour « refaire le plein » de l’accu de 50 volts-2 A et 750 W/h, garanti deux ans, ou 4 h pour une charge de 80 %, grâce au câble de 2 m logé sous la selle.

+ Avantage appréciable, l’EC-03 ne contient aucun liquide, d’où la possibilité de le transporter couché dans la soute du camping-car, sans risque d’odeur ni découlement.

– Pas de rangements sous la selle. Batterie et câble occupent tout l’espace d’ordinaire laissé libre.

– Faute d’une batterie amovible, la recharge nécessite l’immobilisation du Yamaha EC-03.

– Monoplace

– Prix assez élevé

Ailleurs sur le web