Les barres de hauteur – aussi appelées portiques de signalisation temporaire (K15) – visent à prévenir en amont les usagers de l’existence d’un obstacle : tunnel de faible hauteur, pont, branches d’arbres etc. Leur installation doit être motivée via un arrêté municipal.

Dans les faits pourtant, bien des communes passent outre la réglementation et les utilisent pour empêcher l’accès des camping-cars aux parkings publics. Face à ces infractions, le Comité de liaison du camping-car (CLC) n’hésite pas aujourd’hui à engager des actions en justice pour faire déposer les barres de hauteur, même si la priorité est donnée au règlement à l’amiable des dossiers.

Aussi, la Fédération française des campeurs, caravaniers et camping-caristes (FFCC) et le syndicat des professionnels du véhicule de loisirs (UNI-VDL) multiplient les initiatives pour que les collectivités locales améliorent l’accueil des camping-cars.

Ailleurs sur le web