Cet élargissement sans précédent du nombre des propositions a tiré les prix vers le bas, sans pour autant enfoncer le plancher des 50 000 €, sauf à de rares exceptions et sur des produits atypiques comme les intégraux Pilote City Van. Pour l’instant, Itinéo (groupe Rapido) tient la corde et affiche des tarifs parmi les plus serrés.

La fabrication d’un intégral reste complexe et nécessite des compétences et des investissements conséquents, comme nous le précise le bureau d’études d’un grand constructeur français. « À la différence d’un profilé et d’une capucine sur lesquels on conserve la cabine d’origine du porteur, la conception d’un intégral nous oblige à redessiner l’ensemble du véhicule à partir d’un simple châssis motorisé, soit quatre roues et un tableau de bord. À nous de faire le reste. Il faut tout repenser de A à Z, depuis la position des rétroviseurs jusqu’à l’accès moteur, en passant par les optiques, le désembuage du pare-brise, les essuies glace et les portes d’accès à la cabine. Les sujets d’études sont multiples et passionnants ».

Les fabricants planchent des mois durant avant la sortie d’une nouvelle gamme, en relation étroite et permanente avec les équipementiers qui fournissent les fauteuils de la cabine, lorsqu’ils ne sont pas repris du Fiat, ou le pare-brise, une pièce maîtresse évidemment compte tenu de ses dimensions, de ses formes parfois complexes. Il participe à la rigidité de la structure et encaisse les torsions liées à la route.

On l’aura compris, l’intégral n’est pas un camping car comme les autres. C’est un véhicule dont la mise au point exige des compétences avancées qui sollicitent toutes les ressources de l’entreprise. C’est aussi la vitrine de son savoir-faire.

Pas forcément visibles, mais nécessitant tout de même un complément d’information, plusieurs éléments doivent retenir notre attention lors de l’achat d’un camping car intégral.

  1. L’accès moteur
  2. L’isolation du compartiment moteur et du plancher
  3. La répartition du chauffage dans la cabine
  4. L’occultation du pare-brise
  5. Mise en place des pare-soleil
  6. Vision panoramique et latérale
  7. Surface de balayage des essuie-glaces
  8. Profondeur de la planche de bord
  9. Nombre d’accès : une, deux ou pas de porte du tout.
  10. Double vitrage des fenêtres latérales
  11. Angle d’ouverture de la porte cabine
  12. Hauteur de la marche d’accès à la cabine
  13. Points d’ancrage de la porte
Ailleurs sur le web