1 – Faites contrôler les pneumatiques du camping car. Les pneus Michelin Agilis CP Camping sont plutôt tout terrain « Mud and Snow » (M&S), boue et neige, grâce à de fines lamelles sur la bande de roulement. Attention, en Allemagne et au Luxembourg, seuls les pneus neige sont autorisés en cas de chute de neige ou de verglas.

2 – Surtout, n’oubliez pas les chaînes à neige. Elles permettent toujours de se sortir d’un mauvais pas, d’autant que la motricité d’un camping car en charge n’est jamais excellente… Plus encore lorsque la route grimpe.

3 – Evidemment, partez avec le plein de gaz (propane), sauf si vous avez réservé un emplacement dans un caravaneige. Dans ce cas, embarquez avec vous un soufflant électrique.

4 – N’oubliez pas une pelle à neige, une lampe de poche, une balayette, un cratoir à pare-brise, un tapis de sol pour le montage des chaînes et un réservoir amovible pour récupérer les eaux usées.

5 – Mettez de l’antigel lave glace et prévoyez une petite réserve de ce produit (même si le véhicule est neuf).

6 – Assurez-vous de l’état de vos balais d’essuie glace.

7 – Emportez des couvertures pour les personnes qui vous accompagnent. Il n’y a pas que le véhicule dont il faut s’occuper… Un appareil chauffant la cellule pendant les trajets est vivement recommandé, plus encore si des passagers sont assis aux places arrière. Sans chauffage, la position est intenable.
Le système de chauffage de la cellule doit être contrôlé avant le départ (pas le jour d’avant) car les vacances seront écourtées immédiatement s’il fait -20°dans la cellule !

8 – Munissez vous d’une couverture de pare-brise et des chutes de moquette à glisser sur le plancher froid du camping-car.

9 – Un groupe électrogène est un atout précieux si d’aventure le chauffage venait à tomber en panne. Ce sont des choses qui arrivent et la situation peut prendre un tour fâcheux avec des enfants à bord !

10 – N’oubliez pas que les conditions climatiques et l’état des roues interdisent parfois un départ immédiat. A notre avis, mieux vaut une solution de secours.

11- Votre frigo aussi est important même par temps de grand froid. Mettez les grilles d’hivernage : il veut bien refroidir mais n’aime pas le froid dans l’agrégat.

12 – L’équipement du véhicule vous accompagne. Déroulez le store avant de partir et nettoyez- le, l’antenne sera dépliée et essayée avant le départ. La télé étant un gros consommateur, il faudra en limiter l’usage, sauf à fréquenter les caravaneiges.

{slider Des équipements camping car en plus contre le froid}

Les améliorations techniques apportées ces dernières années aux camping-cars ne suffisent pas toujours pour affronter les conditions climatiques extrêmes rencontrées lors d’un séjour à la montagne. Dès lors, les constructeurs de camping car développent des packs optionnels « spécial hiver », au terme parfois de tests effectués en chambre froide selon un protocole bien précis défini par la norme européenne EN 1646.
{slider C’est quoi la norme hiver NF EN 1646-1 ?}
Cette norme NF EN 1646-1 (JO 17/02/2005) définit les exigences d’habitation relatives à la sécurité et la santé. Le texte précise également les normes d’utilisation hivernale. Pour mesurer les capacités d’un camping car à résister aux basses températures, on le place dans une chambre froide par – 15° durant dix heures, puis on allume le chauffage à fond pendant quatre heures. Au terme de ce laps de temps, la température ambiante mesurée doit atteindre 20°, ce qui représente un delta de 35°. La température doit ensuite rester constante pendant trois heures. Les véhicules qui répondent à ces conditions sont considérés comme aptes à une utilisation hivernale.

Ces tests effectués mettent également en évidence les zones habituellement froides dans les camping-cars, c’est-à-dire au niveau des passages de roues, de la jonction cabine et cellule, du sol, etc.
{/sliders}

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web