Dans le camping-car, les préférences vont généralement vers le lit central. Mais à trop se focaliser sur cette unique disposition, pas toujours convaincante, on oublie de regarder les autres propositions, et notamment celles avec des lits jumeaux. Derrière ce terme très générique « lits jumeaux » – deux couchages individuels disposés dans la longueur du véhicule–, se cache une grande variété de solutions. Comme souvent dans pareil cas, chacune possède ses spécificités, ses avantages… et ses inconvénients.

On a coutume de dire que le lit central est celui qui préserve la plus grande facilité d’accès. S’il reste plébiscité par une majorité de camping-caristes, c’est probablement pour sa proximité avec nos habitudes domestiques. Car, en termes d’accessibilité, les lits jumeaux n’ont rien à lui envier ; quand ils ne le surclassent pas.

Les couchages séparés souffrent avant tout d’un a priori culturel : sauf exception le couple français partage un lit conjugal. Ils cumulent pourtant un grand nombre d’avantages et permettent, le plus souvent, de dormir à deux. Voilà déjà qui devrait persuader les plus sceptiques de se pencher sérieusement sur la question.

En outre, disponibles sur tous les types de gabarit, ils présentent généralement des largeurs de matelas constantes (peu ou pas de biseau) et supérieures à celle d’un lit double lorsqu’on les cumule (2 x 80 cm). Au moins l’un des deux couchages flirte avec les 200 cm de longueur, quand il ne les dépasse pas. Quant aux autres postes, salon en L ou salon face/face, cabinet de toilette unique ou douche indépendante, toutes les configurations sont envisageables.

Vous êtes (presque) convaincus ? Il ne vous reste plus qu’à choisir le schéma qui vous convient. Des lits sur soute, escamotables à l’avant,  avec un cabinet de toilette arrière ; aussi bien sur des camping-cars intégral ou profilé. Campingcarlesite analyse pour vous les particularités de chacune des implantations proposées.

Parmi les modèles avec lits jumeaux sur soute, le Rapido 666.

Dans la majorité des cas, les lits jumeaux sont installés en partie arrière, sur une soute transversale de bonne hauteur. Par conséquent, on accède aux couchages par l’intermédiaire de marches situées entre les deux lits. À moins de faire le choix de réunir les deux sommiers à l’aide d’un coussin intercalaire et d’une rallonge de sommier (parfois en option). On profite alors d’un lit XXL qui occupe toute la largeur de l’habitacle (environ 200 x 200 cm), dans lequel on peut dormir dans les deux sens (transversal ou longitudinal) et accessible grâce à une échelle.

Les lits étant placés haut, on prendra garde à la hauteur entre le matelas et le plafond. Il est confortable de pouvoir se tenir assis sans se courber.

Cette implantation préserve des rangements de grand volume. La soute, d’abord, généralement prévue pour pouvoir emporter des vélos ou un scooter. Et sous les pieds de lit, des penderies ou des lingères profondes qui se montreront d’autant plus pratiques à l’usage que l’on pourra relever les sommiers pour un accès par le dessus. Certaines penderies sont par ailleurs équipées de tringles coulissantes.

L’avantage des couchages séparés sur soute, c’est qu’on les trouve sur tous les types de gabarit, à partir de 5,99 m pour le Hymer Exsis-t 374, sans constater de différence majeure du côté de la chambre. Tout se joue sur le reste de l’habitacle. Dans les grandes lignes, il faudra se satisfaire d’un cabinet de toilette unique – voire modulable – jusqu’à 7,00 m. Au-delà, on peut envisager une douche indépendante que l’on pourra associer au cabinet de toilette grâce à un double cloisonnement (côté chambre et côté cuisine). De la même manière, le salon en L devient rationnel autour de 7,00 m et il faut atteindre les 7,19 m du Chausson 767 GA ou du Challenger 347 GA pour profiter d’un salon face/face.

À noter, quelques constructeurs parmi lesquels Dethleffs, Hymer, Pilote ou Bavaria propose leurs modèles avec lits bas en option. Les couchages sont plus accessibles (pas de marches) et les rangements plus nombreux dans la chambre mais il faut dire adieu à la soute garage.

 

On aime :

  • Tous les gabarits à partir de 5,99 m
  • Vaste soute transversale
  • Des couchages de bonne largeur
  • La possibilité de composer un couchage XXL

⛔️ On aime moins :

  • Attention à la hauteur entre matelas et plafond
  • Pas de douche indépendante en-deça de 7,00 m

Chez qui je les trouve ?

La très grande majorité des constructeurs.

Parmi les modèles avec cabinet de toilette arrière, le Bavaria I 741 J.

Si la fluidité des déplacements à bord est votre premier critère, et notamment si l’un des membres de votre équipage souffre d’une mobilité quelque peu réduite, c’est sûr, c’est l’implantation qu’il vous faut ! Ici, les lits sont disposés de part et d’autre d’un large couloir de circulation. Ils présentent une largeur constante et un seuil d’accès bas mais ne peuvent pas être réunis.

On apprécie particulièrement l’absence de marche sur toute la longueur du véhicule ainsi que le moindre cloisonnement entre la chambre et la cuisine (porte coulissante ou rideau). C’est – et de loin – l’implantation qui offre la plus grande sensation d’espace, encore amplifiée avec un salon face/face.

Déplacé à l’arrière de l’habitacle, le cabinet de toilette n’est pas en reste. Il réunit douche, toilette, lavabo et souvent penderie mais affiche des dimensions généreuses. La douche se montre particulièrement fonctionnelle : elle adopte un receveur parfaitement plan, aussi large que profond.

Parce que l’implantation idéale n’existe pas, il faudra cependant consentir à quelques concessions pour profiter de tous les avantages sus-cités. Côté gabarit d’abord, les modèles les plus courts tournent autour de 7,35 m. Pour la compacité, c’est raté !

Pour les deux-roues aussi…, à moins de s’équiper d’un porte-vélos. Non pas que l’on manque de volume de rangement au global, mais d’une grande soute transversale. Il faudra composer avec des espaces plus réduits mais en plus grand nombre (coffres sous les sommiers, soute verticale, penderie au-dessus du pied de lit…).

 

On aime :

  • Excellente circulation à bord
  • Larges couchages très faciles d’accès
  • Salle d’eau fonctionnelle

⛔️ On aime moins :

  • Impossible de réunir les couchages
  • Pas de soute garage
  • Non disponible en-dessous de 7,35 m

Chez qui je les trouve ?

Adria, Bavaria, Bürstner, Challenger, Chausson, CI, Dethleffs, Eura Mobil, Fleurette, Florium, Hobby, Knaus, Laika, LMC, McLouis, Rapido, Roller Team…

Parmi les modèles avec lits jumeaux escamotables en cabine, le Hymer DuoMobil 534.

Si on ne les trouve pas à l’arrière, c’est qu’ils se cachent à l’avant ! Sur quelques intégraux de luxe (à partir de 91755 € pour l’Hymer DuoMobil 534), le lit de cabine transversal se transforme en lits jumeaux grâce à des rallonges de sommier qui se déploient pour permettre un couchage dans l’autre sens. Sur les liner-for-two de Carthago, les extensions sont fixes. Dans tous les cas, si les deux couchages sont en fait réunis sur les deux tiers de leur longueur (200 cm de largeur totale), chacun conserve un accès indépendant, sans risquer de déranger l’autre.

Tous ces intégraux sont des modèles haut-de-gamme destinés au couple. Ils ne comptent pas de couchage fixe à l’arrière mais lui préfèrent un vaste salon en U qui peut accueillir de nombreux convives. La douche indépendante et le cabinet de toilette se trouvent en partie avant, accolés au lit de cabine.

Le Chausson 630 (ci-dessus) et son jumeaux le Challenger 270 sont les seuls profilés à proposer des lits jumeaux de pavillon.

À l’autre bout de la fourchette tarifaire, on trouve des lits jumeaux escamotables sur profilé, chez les marques sœurs Challenger et Chausson. Totalement atypique, cette implantation dévoilée en 2016 semble bien parvenir à se faire une place sur le marché. Ici, surplombant le salon face/face, les deux couchages sont bien séparés et peuvent être manipulés de manière indépendante. L’un peut ainsi s’allonger tandis que l’autre continue de profiter d’une confortable banquette et de la table.

 

✅ On aime :

  • Un très grand salon
  • Un couchage XXL (intégraux)
  • Une configuration modulable (profilé)

⛔️ On aime moins :

  • Uniquement sur des modèles haut de gamme (intégraux)
  • Porte cellule condamnée lorsque le lit de droite est abaissé (profilé)

Chez qui je les trouve ?

En version profilé chez Challenger ou Chausson. En version intégral chez Carthago (liner-for-two), Hymer (DuoMobil) et Frankia (Plus).

Total
3
Shares
Ailleurs sur le web