Niesmann+Bischoff : Retour sur une grande nouveauté de la collection 2015, le Flair !

Un an auparavant, le constructeur de camping-car Allemand avait marqué les esprits en renouvelant l’Arto. En donnant un nouvel élan au Flair, un liner luxueux, remarquable de confort, de technicité et imposant vu sa taille.

C’est la nouvelle référence du très haut de gamme sur Iveco Dailhttp://www.campingcarlesite.com/camping-car-neuf/616-le-nouvel-arto-sous-tous-les-anglesy 70C17 développant 170 ou 205 ch. qu’il apparaît incontestable et incontesté. Ses véhicules misent sur leur fiabilité et le confort absolu. Mais ils leur manquaient une dose d’émotion et de modernité. C’est maintenant chose faite avec ce nouveau Flair, cinquième génération du nom, dont la calandre reprend dans les grandes lignes les codes stylistiques de l’Arto, révélation de la collection 2014.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Son gabarit hors normes (3,30 m de haut et 9,27 m dans les plus grandes longueurs) le pousse naturellement vers les grands espaces et les longues chevauchées sur les routes d’Europe. Quelle que soit la disposition intérieure, les Flair disposent d’une soute de 140 cm de haut et 150 cm de large.

Le Flair 2015 s’appuie sur le nouveau châssis Iveco Daily 70C17 de 7200 kg de PTAC offrant une charge maxi sur l’essieu avant de 2700 kg contre 2200 kg auparavant. De plus, il sera possible d’associer aux motorisations de 170 ch. et 205 ch. la future et très attendue boîte automatique à 8 rapports ZF8HP. Niesmann+Bischoff sera l’un des premiers à la proposer.

370 LITRES D’EAU DANS LE DOUBLE PLANCHER

La ligne a été perfectionnée et valorisée par de nombreux détails. Comme sur l’Arto, la caméra de recul disparaît derrière le macaron Niesmann, qui se soulève lors de l’enclenchement de la marche arrière. Ainsi protégée de l’encrassement, elle n’en sera que plus efficace et utile dans les manœuvres.

Bien que très aboutie et saluée comme l’une des meilleures, la construction du Flair gagne encore en performance et en résistance avec, notamment, l’adoption d’un épais plancher (42 mm) renforcé par des tasseaux polyuréthane (PU) et une double face aluminium. Encore plus épais, le sous-plancher de 50 mm rigidifie un peu plus la structure et l’isole du froid et des bruits extérieurs.

D’autres fonctionnalités premium distinguent le Flair, comme, par exemple, les portes de soute de type bus. Non pas planes mais dessinant à l’extérieur de légères vagues successives, elles se composent d’une face extérieure alu, d’une isolation Styrofoam et d’un habillage intérieur en polyester. Elles bénéficient d’une assistance pneumatique et d’un double verrouillage. Elles ne s’ouvrent pas à la verticale comme sur un Carthago High Liner, mais pivotent autour de charnières placées sur le dessus.

Toutes les installations techniques, bien que dissimulées dans le double plancher, restent parfaitement accessibles. Tout est prévu d’usine pour faciliter les évolutions futures du véhicule. La charge utile et la liste des options Niesmann+Bischoff laissent l’embarras du choix…

Le volume du réservoir d’eau propre passe à 370 litres (contre 300 l sur l’ancienne génération).

Le Flair convainc par ses choix techniques, mais aussi ses finitions élégantes, à l’image des habillages façon cuir du tableau de bord et des coffres latéraux en cabine. Le confort et le réglage des sièges Ska ont été optimisés. La table n’est pas seulement extensible, mais également pivotante et coulissante de manière multifonctionnelle.

Le Flair 2015, tout comme son prédécesseur, se décline dans huit implantations, entre 8,40 m et 9,27 m, dont plusieurs avec lit central (Flair 920F et 800iFBW).

Ailleurs sur le web