A l’instar de ses camping-cars qui sillonnent nos routes depuis des décennies, Rapido nous invite à un voyage… dans le temps. Au travers des témoignages de ceux qui ont fait la marque, une série de 12 podcasts nous invite à découvrir l’histoire de l’entreprise familiale Rapido. Celle d’un petit fabricant de caravane, devenu, 60 ans plus tard, un constructeur de camping-cars haut de gamme internationalement reconnu.

Ils s’appellent Sylvie, Mickaël, Maryline, René, Marie Edith, Thierry… Ils sont : comptable, responsable d’atelier, assistante achat, responsable commercial, directeur du bureau d’étude, employée de bureau. Retraités ou en poste, ces hommes et ces femmes égrènent leurs souvenirs durant leurs années passées chez Rapido : 20, 30, voire plus de 40 ans pour certains !

Parmi les podcasts, le PDG Pierre Rousseau nous dévoile l’origine du nom de la caravane Rapido lancée en 1961, devenu le nom de l’entreprise et du groupe.

A travers leurs récits, défilent les décennies d’évolution du secteur des véhicules de loisirs, auxquels ils ont tous contribué, et celui d’un territoire, la Mayenne. Tous ont écrit l’histoire de Rapido, commencée avec la caravane en 1961 dans un petit atelier à Châtillon-sur-Colmont, sous l’égide de Constant Rousseau. Il est émouvant et amusant d’entendre les témoignages d’une époque révolue : celle où l’on embauchait à 17 ans à la sortie de l’école, où l’on utilisait des carnets de croquis pour les montages des caravanes, où sans informatique les sténo-dactylos étaient indispensables pour les commandes, les courriers…

La dimension humaine a toujours été dans l’ADN de la marque, ici la convention à Saint-Malo pour fêter les 50 ans en 2011.

Ces podcasts témoignent surtout de l’incroyable ascension de Rapido et de l’esprit de famille qui a toujours régné au sein de l’entreprise avec les salariés. Sont évoqués, les 3 générations de Rousseau : Constant, Pierre (arrivé en 1976) et Nicolas (en 2014), l’évolution des technologies dans les ateliers, les acquisitions marquantes Esterel, Campérêve, les succès, les instants festifs, la grande messe du salon du Bourget… Mais aussi les moments de doute, la douloureuse disparition de Constant Rousseau en 1985, la chute des ventes de caravanes, le pari du van en 2008…

Pour célébrer les 60 ans du constructeur, la collection 2022 Rapido met à l’honneur 6 modèles anniversaire, dont l’intégral 8096dF sur Fiat Al-ko (7,49 m).

Saluons cette belle idée du service marketing Rapido, que de donner la parole aux hommes et aux femmes qui depuis 60 ans (“21.915 jours”) ont fabriqué des milliers de caravanes, camping-cars et vans de la marque mayennaise. A travers leurs anecdotes plein d’humanité, les 12 podcasts d’une vingtaine de minutes chacun, nous font aimer encore plus l’univers des véhicules de loisirs.

Podcasts “21.915 jours” à écouter sur :  www.rapido-camping-car.fr/podcast et anchor.fm/rapido


— « Quand on était de Châtillon, c’était une valeur sûre, en général les gens étaient embauchés ! » (…) « Ce que je retiendrai le plus dans toute ma carrière chez Rapido c’est l’humain, je ne sais pas si on trouve ça partout » Marie-Edith —

— « Cette ambiance familiale était due à l’entreprise, qui était familiale, et au caractère artiste et jovial de Constant Rousseau, créateur. La convivialité était de rigueur dans la simplicité, moi je m’y retrouvais » Sylvie —

— « Constant Rousseau était un génie, il avait une idée à la minute. » Jean-Michel —


Ailleurs sur le web