d’équipements ou de confort. À chaque année correspond une définition de produit.

Pourquoi cette question est importante ? Pour la bonne et simple raison qu’un camping car neuf, avant d’être immatriculé, reste parfois plusieurs mois sur parc, d’où un décalage entre l’année catalogue et l’année de mise en circulation.

Certains particuliers en tirent profit. En s’appuyant uniquement sur la date de première mise en circulation, ils valorisent leur bien à vendre.

Pour lever toute ambiguïté, les professionnels sont tenus de faire référence au catalogue ou à la fiche produit en décrivant le véhicule le plus précisément possible. A l’acheteur qui en fait la demande, ils doivent lui remettre un document contenant les caractéristiques techniques essentielles du camping-car convoité.

L’ensemble de ces règles vont dans le bon sens et participe à la plus grande transparence et loyauté des transactions parfois mises à mal par des pratiques douteuses sur le marché de seconde main où la confusion des dates et des années est savamment entretenue lors des ventes entre particuliers.

D’une manière générale, on recommande de toujours conserver le catalogue constructeur correspondant à l’année de votre véhicule de manière à le produire lors de la revente. L’acheteur pourra ainsi vérifier la conformité du véhicule par rapport à l’année de référence.

Ailleurs sur le web