Nouveauté 2021 – Les remarques des clients Fleurette ont été pour la plupart entendues et intégrées à la réflexion du nouveau intégral Discover, disponible dès 79900€.

▪️Plus grande hauteur intérieure
Tout en conservant une hauteur extérieure constante (2,88 m),  l’intégral Fleurette gagne du volume intérieur (+ 5 cm sous plafond). Pour en arriver là, Fleurette a travaillé sur la hauteur du décaissement du toit qui mesure 10 cm sur les profilés et 5 cm sur les intégraux. Cette forme en creux a pour avantage de cacher partiellement les accessoires fixés sur le toit. Ils le seront un peu moins sur les intégraux. Autre conséquence appréciable, le volume des penderies et des placards de pavillon s’accroit également.

Discover 75 LMF. La forme du lit central évolue

▪️Nouveau pare-brise
La taille, la forme et l’inclinaison du pare-brise évoluent sensiblement. Plus haut, il permet une meilleure visibilité verticale (+5°).  On pourra y associer en option le pack Navision qui comprend notamment une visualisation tête haute. Les informations essentielles, en l’occurrence la vitesse du véhicule et les indications de navigation, sont projetées sur un petit écran transparent installé dans l’axe de la route. En conséquence, plus besoin de détourner ou baisser son regard pour les lire. L’option Navision intègre aussi le meilleur des HP de la marque Focal.

Affichage tête haute en option

▪️Gain de place
En privilégiant un pare-brise plus droit, la nouvelle cabine Discover a permis de gagner de précieux centimètres sur l’aménagement, en particulier dans la chambre, où le lit central prend une forme rectangulaire plus conventionnelle. Auparavant, il était fortement entaillé en pied de manière à garantir un meilleur passage. D’une manière générale, les intégraux de 7,46 m s’allongent de 3 cm et tutoient la barre des 7,50 m.

▪️Rétroviseurs à vision augmentée
Fleurette a beaucoup travaillé la technique et la rétrovision. Au-delà de leur forme moderne, les nouveaux rétroviseurs intègrent un double miroir, dont l’un de forme convexe offre une vision panoramique beaucoup plus large que par le passé. Et pour bien apercevoir les rétroviseurs, Fleurette a supprimé les montants latéraux sur les fenêtres fixes latérales. La porte cabine ne change pas, à l’inverse de la baie ouvrante et coulissante du passager.  Le mécanisme à déclic garantit une parfaite étanchéité de l’ouverture par compression du joint.

Fleurette Discover

▪️Balayage optimisé du pare-brise
Bien conscient des points à revoir, Fleurette améliore la performance du balayage sur le pare-brise du nouvel intégral : + 20% de surface couverte nous dit le constructeur. Dans le même temps, il intègre des essuie-glaces avec gicleurs embarqués, comme sur les berlines. Le nettoyage sera assurément plus efficace.

▪️Diffusion de la chaleur
Etant entendu que la cabine entièrement vitrée reste la zone la plus froide du camping-car, Fleurette optimise la répartition de la chaleur en créant de nouvelles sorties.

▪️Un supplément de caractère
Sur le plan du design, le nouvel intégral Fleurette se démarque de la précédente génération datant de 2014. Il inaugure notamment des éléments spécifiques, à l’image de la casquette de cabine dont le dessin favorise plus largement les écoulements d’eau vers l’avant. Là encore, le retour d’expérience a été important.
Au final, la ligne générale s’allège, tout comme la construction (3 pièces seulement composent le masque avant, contre une dizaine auparavant), mais ne perd rien de sa personnalité. Traité en interne, au sein de l’unité polyester, le travail de carrosserie est remarquable.

La signature visuelle du nouveau Fleurette s’appuie beaucoup sur l’imposante grille d’aération au centre et l’ondulation légère du dessin de la casquette qui vient mordre sur le haut du pare-brise. Ce trait de caractère se retrouve d’ailleurs sur le bouclier, mais aussi sur la planche de bord. Reprenant le même mouvement, un sillon à la base du pare-brise accueille le store d’intimité intérieur avec ouverture haute / basse. Cette conception en creux entend prévenir les entrées de lumière au petit matin.

Fleurette Discover 2021

▪️Série spéciale Cristal
Dans le prolongement de la série à succès Black Pearl de l’an dernier (Florium), Fleurette développe une finition Cristal sur deux intégraux Discover. Elle comprend le chauffage Combi EH (gaz / électricité), la sellerie Emocuir Cristallin, les commandes au volant, la calandre chromée et la déco extérieure spécifique. Pour en profiter, il faudra privilégier les Discover 71 LMF (7,19 m) et 75 LMF (7,49 m).

Sellerie Emocuir Cristallin de la série spéciale Cristal. Banquette confortable du 75 LMF.

▪️De nouveaux plans
Au programme de 2021, Fleurette conserve le même nombre de propositions, soit un total de six aménagements sur Fiat Ducato/châssis AL-KO, dont une version PL (4400 kg). Dans le détail, notez l’arrivée du Discover 69 LMC (6,99 m) en remplacement du 65 LMC (6,59 m). L’aménagement plus classique préserve d’égales espaces de circulation de part et d’autre du lit central et donne la priorité à un vrai salon 5 places. En revanche, compte tenu de sa longueur serrée, il ne peut prétendre au double cloisonnement de la salle d’eau. Pour cela, il faut se tourner vers le 71 LMC (7,19 m).

L’autre nouveauté, attendue pour le salon du Bourget, c’est le Discover 78 LMF (7,86 m), un camping-car poids lourd spécialement conçu pour les grands voyageurs. Le chauffage central Alde est prévu de série, à l’inverse des autres modèles Fleurette en VL.

▪️Des prix en légère hausse
Malgré l’important travail accompli sur la collection 2021, Fleurette maintient les prix, avec des augmentations contenues de l’ordre de 2%, y compris sur les 71 LMF (82900 €) et 75 LMF (86900 €). Ces deux intégraux profitent, en plus des évolutions générales, du supplément d’équipements lié à la série spéciale Cristal. Le camping-car poids lourd (78 LMF) est affiché à 97 900 €.

Très grand salon du Fleurette Discover 75 LMF en finition Cristal. Revêtement de table cuisine avec effet 3D.
Les tiroirs redimensionnes laissent la place à meuble coulissant vertical accueillant les bouteilles. Il n’en fallait pas plus pour le designer comme le “tiroir apéro”.
Ailleurs sur le web