A l’instar de sa maison mère Pilote, Bavaria présente cette saison trois intégraux ultra-compacts de moins de 6 mètres dans son catalogue. Parmi lesquels : l’Arctic I 60 L, adoptant un nouveau plan dépourvu de lit permanent au sol et disponible dès 57 300€.

On le dit et on le répète : la tendance aujourd’hui est aux véhicules passe-partout, offrant une prise en main sereine, notamment pour qui envisage des étapes en ville. Cet Arctic I 60 L s’inscrit donc dans cette logique, avec son empattement moyen de 3,80 mètres (un peu plus long que l’I 60 LP et l’I 60 LG, d’une longueur de 3,45m) et son porte-à-faux quasi inexistant. Greffé au châssis Fiat Ducato spécial camping-car à voie arrière large, cet intégral retient de série une motorisation adéquate. A savoir : le bloc 130ch, qui offre un couple élevé facilitant les reprises, même lorsque le véhicule est bien chargé. Bon point aussi pour le pare-brise panoramique plongeant, offrant un très bon champ de vision sur la route.
Salon XXL

Malgré une longueur contenue à 5,99 mètres, ce nouvel intégral se singularise par son habitabilité étonnante. La raison ? Elle est à chercher du côté de l’agencement, qui retient un salon généreux pour six personnes, ainsi qu’une cuisine bien proportionnée. La table sur pied téléscopique (98 x 88cm) se montre des plus fonctionnelles: le jour, elle reste accessible depuis les sièges cabine comme depuis les banquettes, tandis que la nuit, elle peut s’abaisser au niveau des banquettes pour former un grand couchage double. La hauteur intérieure de deux mètres participe aussi à offrir une vraie sensation d’espace. Et si Bavaria sacrifie le lit fixe, les couchages proposés n’en sont pas moins soignés. Ainsi, le constructeur pose sur le sommier à lattes du lit de cabine escamotable (190 x 135cm) un matelas Bultex des plus confortables. Chose par ailleurs assez rare pour être soulignée : le lit de dînette affiche des dimensions excellentes (205 x 140cm) et conviendra donc sans problème à deux adultes.
Réfrigérateur 160 L

La cuisine, adossée à la banquette en L, est également bien pourvue. En témoignent son grand réfrigérateur 160L., ses plaques trois feux, son évier profond en inox, sa poubelle, sa hotte aspirante avec bande d’éclairage à LED, son crochet à torchons, son porte-épices ou encore son ensemble de casseroliers avec tiroirs à amortisseurs de fin de course. Dans l’angle du module cuisine, Bavaria parvient même à dégager de l’espace pour un petit plan de travail. Comme quoi, les modèles compacts ne sont pas voués à tous les compromis…

Si la partie avant apporte donc entière satisfaction, l’arrière, occupé par la salle d’eau, mériterait bien quelques attentions supplémentaires. Certes, les accessoires sont là – miroir sur placard, portes gobelet, flacon, papier toilette et serviettes – mais on ne trouve, par exemple, aucune fenêtre permettant d’éclaircir la zone ou encore de tablette pour déposer ses produits hygiéniques et de beauté du quotidien. Des petits points à revoir, mais qui n’empêchent pas cet espace d’être spacieux et aéré.

Pour séparer les zones, Bavaria opère une subtile inversion des tons du mobilier entre les placards de pavillon de la cuisine et ceux du salon. Une bande chromée sur les placards et de nouvelles poignées mettent également en valeur l’espace.

Ailleurs sur le web