Découverte du plus imposant et plus prestigieux navire de la flotte Bavaria : un poids lourd de 8,53m de long greffé sur un châssis AL-KO double essieu et Fiat 148ch.

Pas facile de se faire une place parmi le gotha des marques très haut de gamme (+100 000 €) ; sauf à disposer d’un savoir-faire et d’une vraie légitimité puisant ses racines dans l’histoire. Nouvel arrivant, Bavaria ne part pas de zéro et peut s’appuyer sur l’expérience cumulée du groupe Pilote présent depuis de longues décennies sur ce secteur grâce à des marques aussi prestigieuses que Le Voyageur et Frankia.

L’isolation en mode nordique
Pour que l’appellation « Nordic Edition » se justifie, le constructeur Nantais se devait donc de soigner l’isolation de sa gamme premium. Et c’est chose faite ! L’emploi de panneaux sandwichs épais (38mm pour les parois et 35mm pour le plancher) et de bonne composition (mousse de polystyrène extrudé ou Styrofoam et ossature en aluminium et polyuréthane) renforce en effet l’isolation de cet intégral. Exit donc le bois ! Au niveau du compartiment moteur, l’utilisation d’une mousse dite « Silent Plastic » – exclusive au groupe Pilote – augmente l’isolation thermique, acoustique et antivibratoire. Dans la structure haute de la face avant, des inserts de polyuréthane font aussi leur apparition. On retrouve enfin un véritable double plancher isolé et chauffé. Accessible de l’intérieur comme de l’extérieur, ce dernier abrite les réservoirs d’eaux, les batteries auxiliaires et des rangements.

Force et élégance
Par rapport à la précédente version, le design de carrosserie se veut par ailleurs plus luxueux.
Cet I 8302 reçoit en effet une nouvelle face avant, assez analogue à celle de la gamme Diamond Edition de Pilote. La calandre se révèle toutefois plus trapézoïdale, tandis que les blocs optiques héritent d’un encadrement noir au contraste fort. Moins perceptible à l’œil nu, la longueur du véhicule croît également de trois centimètres. De nouveaux adhésifs dorées parcourent aussi la carrosserie.

Un comportement routier optimal
En mode route, on apprécie la stabilité apportée par le double-essieu, la motorisation 2,3L/150ch, ou encore la qualité des suspensions avant Goldschmidt, renforcées et rehaussées. L’insonorisation de la cabine se révèle aussi très convaincante.

Des finitions plus soignées
Une fois dans l’antre du vaisseau amiral, l’ambiance évolue dans les petits détails. On retrouve ainsi le mobilier Pin Oregon (alliance des teintes chocolat et de beige), déjà utilisé dans la version précédente, mais avec des nuances moins marquées qu’auparavant. La sellerie est proposée au choix en cuir et microfibres ou cuir et tissu (tout cuir en option), dans un esprit toujours cossu. Sur les banquettes, les coussins sont façonnés avec des surpiqûres façon sellier, alors que le lit, lui, reçoit une nouvelle tête capitonnée. De nombreux éclairages à LED sont aussi disséminés dans l’habitacle (au sol, dans la soute, la penderie…), autant pour mettre en valeur certaines parties et donner un aspect distingué à l’ensemble, que pour vous faciliter la vie à bord.

Chauffage Alde et Truma
Côté confort, cet I 8302 LC met les petits plats dans les grands en embarquant un chauffage central Alde, qui répartit la chaleur harmonieusement dans toute la cellule, ainsi qu’une solution d’appoint dans le salon : le Truma E 2 400W, connu pour l’encombrement réduit qu’il offre et sa faible consommation électrique (12V, 0,6/1,1A). Ce dispositif, couplé au double plancher, rendra vos balades à la montagne ou périples dans les pays du Nord beaucoup plus agréable.

Le maxi-salon est aussi un motif de satisfaction, puisqu’il peut accueillir jusqu’à 8 personnes (dont 6 à table). Et pas n’importe comment! L’assise offerte par les sièges de cabine Aguti et les deux grandes banquettes s’avère en effet excellente.

Adossée la banquette en L, la cuisine est aussi une belle réussite puisqu’elle recèle de rangements et dispose d’un vrai plan de travail digne de ce nom.

La nuit, le plaisir se prolonge aux lits, tous deux équipés de matelas Bultex à mémoire de formes sur sommier à lattes. Notons ici la très bonne conception du lit central (195 x140cm), inclinable et rétractable électriquement dans une amplitude de 10cm. Cette fonction permet de dégager les pieds de lit et faciliter ainsi la circulation en journée. Avec ses dimensions standard (190 x135cm) et son déploiement manuel, le lit de cabine se révèle en revanche moins convaincant. Il est d’ailleurs possible de lui préférer des placards hauts, en le précisant au moment de la commande. Lors de l’achat, Bavaria propose également de choisir la hauteur du lit central entre deux tailles.

Des astuces à gogo
Le haut de gamme se caractérise souvent par les petites attentions apportées par le constructeur. Bavaria l’a bien compris et propose sur cet intégral une foule d’astuces et équipements de série : soute équipée d’une douchette, support TV cachée dans un tiroir à vérin de la banquette latérale, vitrine à verres, grand frigo Dometic 160L, four, store électrique de pare-brise, bar pour deux bouteilles dans l’épaisseur du dos de la banquette, grande table avec rallonge de plateau intégré, panier de linge sous le lit, étendoir dans la douche, marchepied électrique, caméra de recul, autoradio DVD etc. Ici encore, la montée en gamme opéré par Bavaria se manifeste clairement.

Une autonomie renforcée
Enfin, notons que l’autonomie – aussi bien en eau qu’en électricité – s’avère des plus correctes. Le réservoir d’eau propre peut en effet accueillir 230L et celui des eaux usées 160L.

Côté énergie, ce Nordic Edition dispose de deux batteries 105Ah et d’un panneau solaire 120W (contre 100W auparavant). Pas de quoi s’affoler donc si vous n’êtes pas raccordés à l’électricité pendant quelques jours…

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web