Bien dans l’air du temps, ce profilé Challenger de 6,96 mètres joue à fond la carte de la modularité. Disponible à partir de 46990€, en deux finitions (Genesis ou Mageo), il offre une chambre inédite avec lit central monté sur un rail… Sur une quinzaine de centimètres, on le déplace au gré des besoins.

A lui seul, ce Challenger 298 symbolise la nouvelle ère dans laquelle est entré le leader du marché français. Entendez : l’ère du camping-car à la carte, configurable en fonction des exigences du client et de son budget. Un phénomène par ailleurs observable dans de nombreux autres secteurs de la vie quotidienne : automobile, mobilier, etc.

Chez Challenger, cette personnalisation se traduit tout d’abord dans le choix de la finition : Mageo ou Genesis. Pour résumer, la version Mageo se montre plus généreuse en équipement et en confort.

Crédence lumineuse

Dans le prolongement des séries limitées de printemps, l’intérieur reçoit un traitement soigné. La cuisine est dotée d’une crédence lumineuse encadrant la baie, tandis que de discrètes ampoules à LED prennent place sous le plan de travail. Effet chic mis à part, ces éclairages indirects se révèlent particulièrement pratiques lorsqu’ils éclairent les tiroirs. On en retrouve aussi près du sol pour donner une lumière tamisée la nuit venue.

Niveau design, on s’enthousiasme pour la tête de lit capitonnée, parcourue par des bandeaux chromés au dessus d’appuis têtes amovibles. Tout cela apporte une note d’élégance supplémentaire.

Cinq choix de tissus sont disponibles de série (+ le simili cuir en option), ainsi que deux mobiliers : « orme moyen » ou « mélèze brun », ici présenté.

Lit de pavillon en option

La modularité du véhicule ne s’arrête pas au choix du niveau de finition. Sur l’ensemble de la gamme configurable de profilés sur Fiat, Challenger laisse au client la possibilité de retenir en option (1390€) un lit de pavillon de bonnes dimensions (193 x 138cm), manoeuvrable à l’aide d’une commande électrique en version Mageo. Elle reste mécanique en Genesis, d’où un prix plus favorable de 990€. Notez que ce lit d’appoint ne vient pas en supplément du couchage en dînette mais le remplace. C’est une offre alternative.

Arrêtons-nous sur le couchage arrière, principale caractéristique de ce 298. Monté sur glissière, ce dernier coulisse à volonté de droite et de gauche sur environ quinze centimètres. De cette manière, on le pousse contre la paroi dans la journée, ce qui a pour conséquence immédiate de libérer le passage vers la douche et la penderie. Le soir venu, on le tire dans l’axe du véhicule pour retrouver une configuration avec lit central. Sans être révolutionnaire, c’est simple et efficace.

Si on apprécie la vraie douche indépendante, on regrette l’absence de séparation entre l’espace jour et nuit. Les dénivellations dans la chambre sont également perturbantes à l’usage.

Ailleurs sur le web