A peine présenté, le tout nouveau camping-car Fleurette Discover 70 LMS fait déjà sensation ; mais pas uniquement à cause de sa longueur contenue (7,07m) et du lit central de 190x140cm. Les ressorts du succès sont plus complexes. Explications.

Face à la fulgurance du démarrage de la ligne Florium, née en 2010, Fleurette donna l’impression d’être mise en sommeil pendant plusieurs saisons. Aujourd’hui, la marque vendéenne revient au premier plan à la faveur de la refonte complète de la gamme Discover, composée de cinq intégraux –de 6,44m à 7,48m- sur châssis rapporté AL-KO.

Clin d’oeil à la Citroën DS3

Etant entendu que la précédente génération du Discover datait de 2008, Fleurette ne pouvait pas différer la refonte de cette série essentielle, marqueur de son positionnement haut de gamme. Le renouveau des Discover passe donc par l’adoption d’une face avant spécifique, dynamique et moderne, largement ajourée par de larges grilles de ventilations centrales. Le pare-brise reste inchangé, mais paraît plus grand par l’illusion du bandeau noir qui le souligne. Autre changement notable, la position pratiquement verticale des optiques et l’intégration de feux diurnes à leds dans une sorte de virgule noire. Sans doute un clin d’œil à la DS3 de Citroën ! Que faut-il retenir ? Le nouveau style du Discover affiche de la personnalité, du caractère, mais sans tomber dans la démesure. Le parti pris reste celui de la légèreté et de la discrétion. Cela nous va bien.

Impossible à voir au premier coup d’œil que la plateforme AL-KO surbaissée et allégée est bridée à une tête motrice Fiat Ducato. Une association sans surprise chez Fleurette. Pour le client, les avantages sont connus : sécurité, confort routier, charge utile supérieure.

Double plancher

On le sait moins, mais le choix de l’AL-KO influence directement l’aménagement intérieur, car le carrossier optimise, en accord avec l’équipementier, la position des réservoirs d’eau et l’intégration des passages de roues. Bref, tous les leviers sont actionnés pour concevoir dès le départ le meilleur camping-car. La preuve : à chaque longueur de Discover correspond un empattement (3,45m, 3,88m et 4,18m).

Partenaire d’AL-KO de longue date, Fleurette tire avantage de toutes les potentialités offertes. C’est particulièrement évident sur les nouveaux intégraux Discover, sur lequel le plancher est pratiquement de plain-pied d’un bout à l’autre du camping-car, à l’exception de la chambre où deux petites marches réduisent la hauteur d’accès au couchage.

Autre détail, le sous-plancher offre de précieux rangements et des espaces techniques. Comme il se doit, les charges lourdes sont ainsi maintenues au plus bas du camping-car, de manière à réduire le centre de gravité et libérer les coffres de banquettes.

Made in Vendée

Les engagements de Fleurette dans une fabrication française de qualité ne datent pas d’hier. Cette exigence la pousse d’ailleurs à produire en interne l’intégralité des pièces de carrosserie en polyester, contrairement à de nombreux constructeurs qui sous-traitent cette fabrication délicate et contraignante sur le plan réglementaire. La maîtrise technique lui donne des avantages : une grande réactivité et le maintien d’une qualité permanente. Toit à recouvrement, parois, bac à douche… Tout est frappé du sceau « made in Benet », du nom de la commune en Vendée (85) où est installée l’entreprise Fleurette depuis ses débuts en 1967.
Chaque détail compte. Fleurette le sait bien et prend soin d’isoler certaines parties généralement négligées, comme l’intérieur du coffre à gaz, les passages de roue et le dessous des marches d’accès. Tout le monde ne peut en dire autant.

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web