C’est le plus surprenant des intégraux légers ! Et aussi, l’un des moins cher du marché (54 900 € tout équipé). Voilà une double bonne raison de revenir sur l’Itinéo CB 740, un camping-car à lit central et aux ambiances feutrées.

Le lit central vous pensiez en avoir fait le tour ? C’était sans compter sur les bonnes idées des constructeurs qui nous donnent à voir de nouvelles variantes : moins de 7 mètres de long (Florium 70LMX), lit décentré (Adria Coral S 600 SCT)… A chaque fois, l’accès au couchage principal s’effectue de droite et de gauche par deux travées.

Itinéo, la jeune marque du groupe Rapido, y va de sa contribution et présente à son catalogue 2013 l’intégral CB, disponible en VL (CB740) ou PL (CB800). Plus long (8m) et plus cher, ce dernier modèle ne présente pas tout à fait les mêmes spécifiques techniques que le CB740 puisqu’il est greffé sur un châssis AL-KO, une plateforme surbaissée, légère, à roues indépendantes.

Concernant le CB740, Itinéo s’appuie sur le conventionnel châssis cabine Fiat Ducato 35L à voie large et empattement de 4,03 m, prolongé de deux solides extensions arrière de manière à rigidifier la structure globale et supporter le plancher de 48 mm d’épaisseur. Un bon point quand le porte-à-faux s’étire au-delà de 2,30 m…

Rondeur et douceur
Développé dès son origine comme un intégral à prix économique, l’Itinéo apparaît d’une construction simple, fiable et sérieuse, mais sans artifice esthétique. La fonction prime sur la forme. Les panneaux sandwich de grande longueur s’étirent d’un bout à l’autre du véhicule, d’où cette ligne singulière, peu aérodynamique, mais reconnaissable au premier coup d’œil.

Dominé par les montants courbes de la cabine, moins visibles que le passé de part leur couleur, le style évoque plus certainement la douceur, la rondeur du compromis, que la force et l’agressivité, généralement mis en avant sur les intégraux actuels à grands renforts de calandre sophistiquée et massive. Voilà, l’Itnéo CB 740 invite par ses formes douces à prendre son temps, à profiter du bon temps.

Une vue à 260°
Comme une vigie du haut de son poste avancée, on profite de la grande et profonde cabine, très largement ouverte vers l’extérieur grâce au pare-brise panoramique et aux fenêtres latérales, pour ne rien perdre du spectacle de la nature. La vision n’est pas périphérique évidemment, mais elle couvre au moins 260°.

Un rideau de pourtour cabine préserve les occupants des regards indiscrets, mais ne les coupe pas des entrées d’air froid. Pour cela, il leur faudra ventouser des volets isothermes sur les vitres.

En prévision des sorties hivernales, on peut tout de même compter sur une isolation renforcée par de la mousse Styrofoam et sur le puissant chauffage Truma 6 (6000W) déporté à l’arrière du camping-car, sans doute un peu loin de la zone froide que constitue la cabine.

Sans jamais perdre de vue le prix extrêmement compétitif du CB 740, on se félicite du verrouillage centralisé des tiroirs de cuisine –encore un peu capricieux- mais les réglages définitifs devraient améliorer les choses, du matelas Bultex, du réfrigérateur automatique, du compartiment rangement sous le plancher, de la bonne qualité de la robinetterie chromé à tête céramique, de la cuvette WC céramique, de la porte à galandage séparant les pièces jour et nuit… Pas sûr que les intégraux plus chers en offrent autant.

Bien sûr, on pourra pointer du doigt certaines défaillances directement liées au positionnement tarifaire de l’intégral Itinéo. C’est notamment le cas de l’absence fréquente d’interrupteurs déportés, ou de va-et-vient. Le bouton de commande se situe au plus près, sinon sur la lampe, Pas de porte cellule et conducteur à double ancrage haut et bas, comme c’est souvent le cas sur les intégraux. Dommage.

Mis à part le traitement de la profonde planche de bord, pas très valorisante à nos yeux, l’ensemble des ambiances intérieures n’appellent pas de remarquables particulières. Itnéo se démarque par de jolis placard de pavillon aux formes arrondies, aux poignées intégrée et non saillantes, par les tonalités chaudes et reposantes du mobilier. La tête de lit joliment capitonnée est un signe évident et supplémentaire du soin apporté à l’ensemble.

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web