Laïka mise beaucoup d’espoirs sur sa nouvelle gamme de profilés ECOVIP, composée de huits variantes d’implantations. Design, confort et innovations sont au rendez-vous, comme nous avons pu le constater sur l’Ecovip 412 à lit central.

Tout change. L’historique série Ecovip, associée depuis ses débuts à la capucine, dont la plus célèbre fut sans discussion l’Ecovip2, s’enrichit de huit profilés sur Fiat Ducato. Objectif visé : proposer une offre attrayante et intermédiaire entre les profilés X (à partir de 48 990€) et les luxueux Kreos accessibles au-delà des 63 000€. Un segment large et extrêmement disputé. Dans son entreprise de séduction, le constructeur italien peut évidemment s’appuyer sur un vrai savoir faire technique et un sens avancé des usages et des pratiques en camping-car.

Des détails en plus
Tout passe par les détails, pas forcément visibles au premier coup d’œil, mais essentiels au quotidien. Il faut insister sur la quasi-continuité du plancher d’un bout à l’autre du camping-car, l’isolation haute performance (mousse Styrofoam), l’ossature sans bois et donc imputrescible, la très grande hauteur intérieure (2,10m), les couvre-matelas déhoussables et lavables en machine, les mitigeurs de qualité domestique, le réseau d’évacuation des eaux usées en tubes rigides, le matelas super confort (Biolatex), etc. Bref, beaucoup d’éléments pas si fréquents.

Deux accès aux toilettes
Sur l’ECOVIP 412, au centre de toutes les attentions en raison de son schéma classique (lit central), Laïka réussit à proposer des solutions pratiquement inédites, à l’image du cabinet de toilette à deux entrées ; l’une est orientée vers l’avant du camping-car et l’autre vers l’arrière, côté chambre. L’objectif est clair : simplifier l’accès aux WC ; plus besoin en effet de repasser systématiquement par la chambre. C’est pratique si une personne se repose sur le lit ou que des invités passent la nuit dans le salon et souhaitent accéder aux toilettes.

Trois ambiances de bois au choix
Sur les profilés ECOVIP, Laïka laisse au client une grande latitude dans la personnalisation des ambiances. Au choix : quatre tissus et trois nuances de bois : moderne (Rovere Trentino), sombre et chic (Noce Italiano) ou design (Olmo Toscano). Bonne nouvelle, ce choix d’ambiance se fait sans supplément de prix.

De la même manière, les ECOVIP peuvent recevoir à la demande (+1112€) un lit électrique de pavillon de largeur variable selon les modèles. Sur l’ECOVIP 412, le modèle qui nous intéresse, celle-ci atteint la cote de 140cm aux épaules et passe à 115cm aux pieds. Ce dessin singulier ne remet pas en cause le confort général car la découpe se fait dans le dernier tiers de la longueur.

Hauteur intérieure impressionnante
Partiellement intégré au plafond, le lit de pavillon ne gène en aucune manière la circulation intérieure, à la différence d’autres modèles concurrents où les grands gabarits doivent parfois rentrer la tête. Sur le Laïka, la hauteur sous barrot comme disent les marins est l’une des plus conséquentes (195cm).

Et si d’aventure le client ne retient pas l’option du lit de pavillon (+30kg), il disposera tout de même d’un couchage d’appoint côté salon. Une disposition sans doute suffisante pour une utilisation occasionnelle. On y voit trois avantages : on préserve la charge utile, pas très large, la belle hauteur intérieure de 2,10m et la luminosité naturelle zénithale. On pourrait ajouter une capacité de rangement impressionnante permise par les placards de pavillon : hauteur intérieure pouvant atteindre 55 cm et une profondeur d’environ 40 cm.

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web