Le Rapido 640 B, c’est le profilé dont tout le monde parle. Parce qu’il mesure moins de 6,50m, dispose d’un grand réfrigérateur et un lit décentré, accessible de droite et de gauche. Ne cherchez pas ailleurs, ce modèle est unique. 

Déjà visible en concession, le Rapido 640 réalise un joli début de carrière, au-delà même de toutes les espérances de son constructeur qui a dû relancer en urgence de nouvelles productions au début de l’été !

S’il paraît aujourd’hui indiscutable, le succès n’était pourtant pas garanti au départ. Comment les clients allaient recevoir ce modèle, certes compact, mais dont le schéma d’aménagement s’écarte des standards ? Ni en L, ni en long, le meuble de la cuisine est installé dans le travers du véhicule, près de la porte cellule… Un endroit pour le moins inhabituel qui oblige à cuisiner dans l’entrée, dos au salon et sans éclairage naturel frontal, contrairement à la plupart des modèles actuels. Ces critiques, les clients les acceptent volontiers au regard des avantages qu’ils tirent de la taille réduite du camping-car et du confort procuré par le lit décentré et le réfrigérateur de 150 litres.

Par rapport à un vrai lit central, celui du Rapido 640 est décalé le long de la paroi, sans toutefois y toucher, ce qui laisse un étroit mais suffisant passage pour se glisser dans les draps sans bousculer l’autre personne à côté. Au final, chacun des occupants dispose d’un accès au lit, comme à la maison.

De trois sur la version standard, le nombre de couchages peut atteindre le nombre de quatre sur la version 640B qui est équipée d’un lit de pavillon supplémentaire. Deux conséquences à signaler tout de même : la disparition des petites étagères sous les placards de pavillon et l’avantage perdu du maxi lanterneau au-dessus du salon. Notez aussi qu’en cas de mauvais réglage, le lit de pavillon peut générer des bruits parasites en roulant.

Sur le Rapido 640, il n’y a pas de douche indépendante comme sur d’autres modèles, mais un compartiment unique réunissant le WC fixe et un jeu de cloisons mobiles fermant un espace douche séparé. Un caillebotis au fond du receveur évitera de marcher dans l’eau avant d’atteindre le WC.

Ouverte sur la chambre, une astucieuse console intègre la vasque, le mitigeur et de nombreux rangements à portée de main. L’ensemble est plutôt bien fini. Et grâce à des éléments mobiles – glace murale montée sur rail et tablette escamotable -, les équipements sanitaires disparaissent de la vue. C’est malin.

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web