Long de 7,49m, le profilé Laïka Ecovip 412 est l’un des fers de lance de la marque italienne dans l’Hexagone. Son credo : un positionnement moyen-haut de gamme (-60 000€) associé à un plan tendance (lit central + lit de pavillon en option). Dans sa mouture 2016, au tarif à peine plus cher, ce profilé voit ses finitions monter d’un cran, sa technique s’améliorer et son style s’affirmer. Petit tour du propriétaire.

Porte d’entrée dans l’univers Laïka, la gamme Ecovip fait l’objet d’une série d’évolutions intéressantes cette année. D’un point de vue technique tout d’abord, on note l’installation du chauffage Truma (6000W.) sous la banquette face-route, pour une meilleure répartition de la chaleur. Le coffre à gaz a quant à lui été abaissé et aménagé différemment : les deux bouteilles sont désormais accessibles frontalement, et non plus l’une derrière l’autre. Ce qui réduit les manipulations de moitié.

Par ailleurs, les finitions tendent vers un aspect plus qualitatif. Une subtile bande chromée s’invite sur la bordure de table et les placards de pavillon ; tandis que la sellerie adopte un rembourrage plus ergonomique et de nouveaux tissus (trois en option, plus un cuir véritable et un similis cuir). Dans la chambre, un miroir vient surplomber la tête de lit capitonnée et renforcer le sentiment d’espace. En option, on pourra aussi porter son choix vers deux autres essences de bois (« Noce Melinga » ou « Olmo Toscan » ; « Rovere Trentino » de série).

Soute réglable en hauteur

L’Ecovip 412 intègre toutes ces modifications ; auxquelles s’ajoutent aussi des évolutions plus personnelles. Ainsi, la soute peut désormais être réglée en hauteur au moyen d’une commande électrique. Sa hauteur pourra alors varier de 87cm à 117cm. En position haute, on pourra transporter des vélos ou un petit deux-roues motorisé. Et ce, en toute sérénité (revêtement anti-dérapant, anneaux de fixations, capacité de chargement portée de 220kg à 250kg).
Même dans cette configuration, le lit reste accessible via deux ingénieuses marches repliables. Soit dit au passage : le plancher d’un seul tenant – sans marches fixes – est ici gage d’une meilleure circulation à bord.

Coin WC à double entrée

Autres atouts de ce profilé : son pratique cabinet de toilettes à double accès* (porte en bois côté séjour, rideau à lamelles côté chambre) ou encore sa très fonctionnelle table de dînette décentrée et pivotante à 360°. Celle-ci se manipule au moyen d’une unique manette et un bouton au pied permet de l’abaisser pour former le troisième couchage de dînette (201 x 100/65cm). En option, il est aussi possible d’ajouter un lit de pavillon (191 x 140/115cm), qui s’encastre discrètement dans le plafond sans gêner les grands gabarits (hauteur sous lit de 195cm ; jusqu’à 2,10m ailleurs).
* Le cabinet de toilettes à double accès du Laïka 412 se retrouve aussi sur certains modèles Mobilvetta et McLouis.

Des options à la marge Formant un module en L, la cuisine s’avère de son côté bien pensée et équipée avec son petit plan de travail, son robinet haut arrondi qui facilite la dépose de vaisselles dans l’évier, ses tiroirs à fermeture assistée, sa hotte aspirante etc. Les trois feux de la plaque de cuisson apparaissent néanmoins un peu trop rapprochés pour pouvoir être utilisés simultanément. De manière générale, ce profilé moyen-haut de gamme – disponible à partir de 58 490€ sur Fiat Ducato 2,3 l. 130ch. – justifie son prix par un niveau de dotations élevé (climatisation, régulateur de vitesse, double airbags, ESP, Hill holder, store de pare-brise, matelas principal en biolatex etc.).

Ailleurs sur le web