Sunlight apprend vite, comme le prouve l’examen détaillé de son camping car profilé T69 à lit central. Bien que dépourvu d’un couchage d’appoint, il offre un confort douillet et un bon niveau de prestations. Malgré tout, au-delà du prix d’appel, il faut prévoir un budget supplémentaire pour les options.

Au départ, on ne donnait pas cher de Sunlight, la toute dernière des marques de camping car allemandes, lancée juste avant le sérieux décrochage de 2008 qui a vu plonger les ventes de camping car. Un coup de frein brutal qui aurait pu l’entraîner par le fond, si elle n’avait pu compter sur le soutien actif de Dethleffs et de Hymer qui présidèrent à sa création en 2006. Objectif affiché : aller ferrailler avec les champions du premier prix au travers d’une offre simple, compétitive et produite en grande série dans une usine ultra moderne. Six ans après son lancement, Sunlight tient sa place et peut s’appuyer en France sur un solide réseau de distributeurs offrant les meilleures garanties de services et d’après-vente.

Une cote d’amour en hausse
Sans grande surprise, l’essentiel des ventes se concentre sur le T69, un profilé passablement remanié cette année –collection 2012 – et pourvu d’un lit central de grande largeur (150 cm). L’aménagement d’une douche indépendante, en complément d’un cabinet de toilette séparé, a fait bondir sa cote de popularité, au plus haut en raison d’un prix particulièrement attractif.
Ce camping car profilé à lit central ne garantit que deux couchages permanents, faute d’une dînette transformable ou d’un lit d’appoint escamotable. Sunlight n’y tient pas pour l’instant, car la mise en place du couchage suspendu condamnerait l’accès à la porte cellule.

Prévoir une rallonge
Au regard du tarif pratiqué (41 850 €), le Sunlight T69 se classerait volontiers parmi les meilleures références de sa catégorie, s’il n’était pas proposé dans la version de base sur Fiat Ducato 2,0 115 ch., comme l’ensemble des Sunlight. Le passage à la motorisation supérieure – 2,3 l 130 ch.- impose une rallonge de 1 399 €. On ne pourra pas y échapper, vu les dimensions de ce profilé qui approche tout de même les 7,50 m.

Poids plume
Long mais pas forcément lourd. Avec une charge utile théorique de 625 kg (+/- 5 %), le Sunlight T69 s’en sort plutôt mieux que ses concurrents, même si le poids à vide en ordre de marche est calculé sur la base d’un réservoir d’eau bridé à 20 litres pour l’homologation. En usage normal, avec 122 litres, dont 10 litres dans le chauffe-eau, on conserve une marge suffisante pour profiter pleinement des rangements et de la soute transversale accessible par deux portillons extérieurs (110 x 90 cm et 70 x 90 cm).

Des techniques éprouvées
Sunlight maintient les coûts en faisant appel à des solutions techniques éprouvées (panneaux sandwich à ossature bois), tout en rationalisant au maximum le choix des équipements. Si cette politique influe directement sur les prix, elle ne signifie pas forcément un nivellement par le bas des prestations. Ainsi, tous les camping-cars Sunlight héritent du performant chauffage/chauffe-eau Truma 6, de rallonges de châssis sur les modèles à garage, d’éclairage intérieur de soute, de moustiquaire de porte cellule, de matelas mousse à haute résilience, d’éclairage par spots intégrés dans le meuble de cuisine, d’étagères à épices, de housses de sièges cabine coordonnées, de poignées chromées…
Autant d’aménagements dont Sunlight auraient pu faire l’économie si elle ne poursuivait qu’un but unique, celui de sortir le camping-car le moins cher. Non, la marque n’entend faire aucun compromis sur la qualité et fiabilité, même si elle ne brille pas l’excellence de ses innovations et ses ambiances sophistiquées. Efficacité et simplicité sont les maîtres mot.

Des options indispensables
Comme d’autres marques allemandes, Sunlight a mis sur pied une politique d’options qui permet à chacun de définir le niveau d’équipements de son camping-car. Certaines nous paraissent très utiles, voire indispensables, comme le réfrigérateur de 141 litres (+699 €), le pré-équipement TV (+65 €) ou le lanterneau panoramique Heki. Ce sont évidemment des dépenses supplémentaires à prévoir ou pas…

Ailleurs sur le web