Au terme de profonds changements, Adria tire vers le haut sa célèbre gamme Matrix Plus, dans laquelle entrent les profilés premium à lit d’appoint escamotable. Premier modèle disponible, le Matrix Plus 670 SC, un maxi profilé à lit central offrant cinq places route et six couchages.

Unanimement saluée par le public et la critique, la série Adria Coral inaugurait au printemps 2013 une ambiance intérieure renouvelée en même temps qu’une ligne de carrosserie inédite. La nouvelle série Matrix Plus, réunissant cette fois les profilés premium à lit escamotable, profite d’évolutions comparables. Contrairement à d’autres fabricants, Adria maintient le léger galbe du toit, justifié par l’intégration du lit de pavillon, et l’associe à une nouvelle casquette polyester aux contours étudiés et élégants. En d’autres termes, Adria tire un trait sur les rondeurs disgracieuses de la précédente génération et adopte une silhouette affinée et moderne, pour une hauteur totale de 2,85 m (+5,5 cm par rapport à la version 2013).

Détails appréciés, les bas de caisse en aluminium se prolongent jusqu’en dessous des portières cabine pour former, côté passager et conducteur, des marchepieds en polyester. Cette cure de jouvence confère, à n’en pas douter, un supplément d’élégance au camping-car Adria.

Toujours à l’identique du Coral Suprême, le nouveau Matrix Plus dispose d’une porte cellule élargie (60 cm), vitrée, complétée par une moustiquaire coulissante. Un atout appréciable à l’usage et sur lequel il sera difficile de revenir. 
Les changements ne s’arrêtent pas là et sont même encore plus nombreux à l’intérieur. Soucieux des perspectives, du bon équilibre des couleurs et des apports de lumière naturelle, Adria a su composer un ensemble chic et harmonieux, étonnamment spacieux et lumineux. Parce qu’elle mêle le bois et les tons clairs, parce qu’elle s’étire sans discontinuité de la cuisine jusqu’à la cabine, la ligne haute du mobilier n’apparaît jamais pesante.

Des éclairages à commande tactile

L’ensemble est mis en valeur par un éclairage subtil au-dessus des placards de pavillon, ou bien dans l’angle supérieur des parois de la chambre ou derrière les habillages de lanterneaux. On trouve même des petits spots à commande tactile en cuisine et en cabine et quatre discrets et performants plafonniers sous le lit de pavillon.
L’autre bonne nouvelle, c’est la place faite aux entrées de lumière. Au-delà d’un maxi lanterneau en cabine -corrigeant du même coup un défaut récurrent sur la génération antérieure-, Adria ajoute, de façon plus inattendue, une fenêtre de toit (40 x 70 cm) au droit de la cuisine. La manivelle d’ouverture est également accessible depuis le lit de pavillon électrique.

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web