NOUVEAUTE 2015 – Revu et corrigé par rapport à la version de 2014, le profilé Migrateur 63LG devrait faire de l’ombre au Migrateur 67LG (6,77m), dont il s’inspire naturellement : même schéma ou presque. Son prix plus favorable (60 300 €) et ses dimensions réduites (6,37m) devraient le propulser sur le devant de la scène.

Maniable et plutôt discret par son format, le nouveau Migrateur 63LG fait en apparence aussi bien que l’ancienne version, de même longueur (6,37m). Ce qui change, hormis la calandre dynamique et moderne du Fiat Ducato, ce sont les rétroviseurs extérieurs beaucoup moins proéminents. À la demande de Fleurette, maintes fois émise, Fiat a enfin adapté la longueur des bras à la largeur réduite de la cellule (2,23m). C’est une bonne nouvelle qui renforce encore la compacité de ce modèle pas comme les autres, greffé sur un châssis surbaissé AL-KO de 3,73 m d’empattement. La conception même de l’essieu arrière assure une tenue de route impeccable –voie large et suspensions semi indépendantes- et une absorption efficace des déformations de la chaussée, d’où moins de bruit en cellule. Le porte-à-faux réduit (1,77 m) participe également au bon comportement du véhicule.

Fabrication maison
La fabrication reste un point fort des camping-cars « made in Vendée ». Le Migrateur 63LG, version 2015, conserve toutes les spécificités de la construction Fleurette qui réalise en interne l’ensemble des pièces polyester, que ce soit les parois, le toit à recouvrement ou les éléments intérieurs, comme le bac à douche, les passages de roues, le coffre à gaz ou le marchepied. Des pièces de grande qualité façonnées avec soin par des équipes spécialisées. Les cellules Fleurette bénéficient d’une garantie étanchéité de trois ans sans contre-visite, à la différence des autres camping-cars soumis à l’obligation d’une visite annuelle.

Mobilier crème et brillant 
À la faveur des changements opérés sur les ambiances intérieures des Migrateur, dans le sillage des intégraux Discover, le nouveau Migrateur 63LG gagne en séduction. Le style s’allège, se modernise, sans pour autant perdre les spécificités de la marque Fleurette, fidèle au bois massif dans la conception de son mobilier « maison ». Fini le cadre bois entourant les portes de placards. Seul un bandeau inférieur subsiste et s’accorde avec le nouveau revêtement crème et brillant sur les parties hautes uniquement.

On aime aussi les multiples rangements, prenant la forme de tiroirs, sous le réfrigérateur, en pied de lit et sous la banquette la face route.
Voir le catalogue

Ailleurs sur le web