Le Voyageur, spécialiste français du camping-car haut de gamme, reprend à son compte cet agencement et l’agrémente d’une soute transversale et d’une chambre XXL à l’avant. Un modèle à découvrir.

Implanté sur un châssis Fiat / AL-KO de 7,85m, l’intégral Le Voyageur LV 7.8 LU, facturé 95 900 €, fait office de modèle intermédiaire, à mi-chemin entre le compact LV 6.8 LF (6,80m, 86 900 euros) et les très spacieux LV 8.5 (8,55m, 109 900 euros). Le confort de conduite et la bonne tenue de route sont assurés par le performant châssis surbaissé AL-KO et une répartition optimale des charges. Nous aurions aimé une motorisation plus adaptée – Fiat 150 ch. par exemple- aux contraintes de taille et de poids du véhicule.

Pouvant accueillir quatre personnes pour la nuit, le LV 7.8 LU dévoile de beaux volumes à vivre et de larges espaces de circulation, sans marche de liaison ni rupture de niveau sur pratiquement l’ensemble du véhicule. Seule, une petite estrade délimite le coin salon.

Un irrésistible salon en U

Le point fort du modèle apparaît rapidement une fois franchi le seuil de la porte cellule extra-large (70cm). Revenant au goût du jour, le salon panoramique à l’arrière renforce le caractère singulier de cet intégral. Surplombé par un maxi lanterneau et ceinturé par trois larges baies, le salon en U invite au repos et à la convivialité. Cinq personnes peuvent s’installer autour de la table centrale montée sur un pied télescopique et sur de larges banquettes (67 cm et 58 cm).

Cette disposition éloigne tout sentiment de promiscuité.

Ce salon en “U” domine – chose rare – une vraie soute transversale dans laquelle on n’aura aucun mal à glisser un vélo.

Le couchage se matérialise en cabine par deux lits jumeaux de très grandes longueurs (210 cm), après une extension éventuelle du pied de lit. Cette petite manipulation permet de gagner 20 cm si nécessaire. Dans tous les cas, la descente électrique du couchage est en option.

La cuisine, dotée d’un large plan de travail, offre de profonds rangements accessibles par cinq tiroirs sur coulisses avec séparateurs modulables et poubelle intégrée. Autre avantage, une super colonne de stockage tout hauteur. Le LV 7.8 LU joue la carte de la sécurité avec le verrouillage centralisé des tiroirs, à l’aide d’une clé.

Le double cloisonnement de la salle d’eau réunit, dans un même volume, la grande douche (70 x 80 cm) et le coin toilette. Deux lanterneaux assurent l’éclairage naturel et la ventilation.

Si vous partez à quatre, les passagers profitent d’un vrai confort routier grâce à deux fauteuils supplémentaires avec ceintures, à l’arrière de la cabine. Cette disposition distingue Le Voyageur du Frankia I 840 PLUS, déjà évoqué dans nos colonnes.

A l’étape, cet ensemble de sièges –quatre avec l’addition de ceux en cabine- compose un agréable séjour, baigné de la lumière. Par contre, l’absence de table pourra constituer, à n’en pas douter, un handicap à terme.

Etant donné que le pare-brise descend très bas, la visibilité est excellente et permet d’apercevoir, lors des manœuvres, des obstacles de 60cm à 2,10m. La conception du capot facilite l’accès au moteur et au réservoir du liquide lave-glace.

Isolation et confort au top

Le Voyageur a retenu les meilleures solutions techniques en vue d’une utilisation intensive : parois de 38mm d’épaisseur avec revêtement extérieur en polyester et intérieur en aluminium et vrai double plancher (26 cm de haut). Des trappes intérieures ouvrent sur des rangements supplémentaires.

En collaboration avec Truma, Le Voyageur a choisi le puissant chauffage Truma 6000 W. L’ensemble de ces caractéristiques – isolation et chauffage- offre un excellent résultat : le camping-car passe du froid polaire (-15°C) à un climat tempéré (20°C) en 4 heures. En option, le système Alde, grâce à son fluide caloporteur circulant dans des convecteurs, diffuse un air chaud parfaitement homogène.

C’est désormais acquis : les réservoirs sont à présent très au point. Les 120 litres d’eaux grises peuvent être vidangées en 5 minutes. On ne s’éternise pas non plus pour le remplissage des 200 litres d’eau propre (6,45 minutes seulement si le débit d’eau est suffisant). Bon point aussi pour l’évacuation de l’eau qui s’évacue rapidement de l’évier, du lavabo et de la douche.

On reste également dans le haut de gamme au niveau de la structure qui est renforcée par des profils aluminium. Cela ne se remarque pas forcément au premier coup d’oeil, mais le toit monobloc à recouvrement est légèrement bombé. Cette caractéristique, unique pour un camping-car européen, évite les rétentions d’eau et les risques d’infiltration mais n’interdit pas l’installation d’un panneau solaire ou d’une antenne satellite.

Spécialiste du camping-car haut de gamme à la française, Le Voyageur mise beaucoup sur le renouveau de sa gamme LV, dont est issu ce nouveau modèle Le Voyageur LV 7.8 LU.

L’offre se décline aujourd’hui en 13 camping-cars intégraux qui se caractérisent par une ligne aérodynamique. Élégance, souci du détail, pragmatisme, confort : le savoir-faire de ce constructeur français, membre du groupe Pilote, apparaît évident. Les intégraux LV invitent à voyager loin en toute sécurité.

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web