La course au petit camping-car semble engagé entre les fabricants français qui tiennent assurément la corde sur ce segment en progression. Après l’offensive des marques du groupe Rapido, Pilote répond par la sortie du P650C, un profilé de seulement 6,49m de long. Ce n’est pas le plus court du catalogue Pilote, mais assurément le plus compact des modèles avec un vrai lit central de 190x140cm. Jusque là, sur ce créneau, Pilote ne pouvait compter que sur le P700C (6,99m), lancé en septembre à l’occasion du salon du Bourget 2014.

En ce début d’année, Pilote va encore plus loin et inaugure une nouvelle disposition astucieuse et respectueuse du confort des passagers, quand bien même elle implique immanquablement une série de compromis. Pas forcément sur la taille du lit (190x140cm) ou du meuble cuisine (86x55cm), identiques sur le P700, mais plus sur la dimension du salon, pourvu d’une grande banquette et d’un strapontin inédit en bout de table. La fixation et la structure de ce siège seraient en mesure, selon Pilote, de supporter un poids de 100kg. Au final, grâce à ce petit fauteuil d’appoint, un cinquième convive peut s’inviter en bout de table. Pilote prévoit en option une modification de la dînette en couchage (200x88cm).

Une paroi pivotante dans la douche
La position centrale du lit distingue avantageusement le Pilote P650C. Les deux partenaires disposent d’un accès pratiquement équivalent à droite et à gauche du lit, contrairement à de nombreux autres modèles où le lit décentré borde la paroi. Sur le Pilote, l’accès côté gauche n’est permis que sous réserve de laisser ouverte la porte coulissante du cabinet de toilette, de manière à mordre sur le plancher amovible du receveur de douche lors du passage. 

La salle d’eau combine, dans un même volume (87x107cm), le WC orientable, une vasque et un espace douche, dont la mise en place requiert une manipulation préalable. En effet, il faut pivoter la paroi sur laquelle est fixée la vasque et la rabattre sur le WC. De solides charnières aluminium facilitent la manoeuvre. L’idée n’est pas neuve et rappelle, à certains égards, le Vario Space de Dethleffs et Bürstner.

En option (+990€), il sera possible d’équiper le lit central d’un sommier réglable en hauteur électriquement, à l’aide de vérins. Ce choix implique de redimensionner le portillon d’accès à la soute et aménager des marches sur les deux côtés du lit. Bien sûr, la position haute du lit rend le passage et la circulation en pied plus complexes.[[Pilote]]

Ailleurs sur le web