Disponible sur Fiat Ducato (6,96m) ou Ford Transit (6,99m), en finition Flash ou Welcome, le nouveau profilé Chausson 620 propose un plan unique en son genre, avec lit de pavillon avant disposé longitudinalement et vaste salle de bain arrière agrémentée d’un maxi-dressing. Mise à l’épreuve du modèle, ici sur porteur Fiat 130ch, en finition Welcome. Soit sa version la plus chère (53 190€ contre 47 190€ pour le premier prix sur Ford en finition Flash).

En montant à bord du 620, la première chose qui frappe est la configuration originale du salon. Exit la banquette en L attenante à la paroi, si diffusée dans les camping-cars d’aujourd’hui. Chausson opte ici pour une banquette face route centrale, de type automobile avec son dossier inclinable, ses accoudoirs et son repose-tête réglable en hauteur. En plus d’offrir un confort de premier plan aux passagers, cette banquette est équipée – chose assez rare pour être signalée – de fixations Isofix pour sièges enfants de dernière génération. Ce salon est par ailleurs complété par deux sièges individuels latéraux (dont un qui autorise, en option, une 5ème place carte grise) et deux sièges cabines ; portant à six le nombre de personnes pouvant prendre place autour de la table de dînette.

Lit central de pavillon motorisé
Cette organisation, si elle ne se révèle pas très “cozy“, donne en tout cas à chacun des occupants un égal accès à la table. Aussi et surtout, elle permet d’installer un lit de pavillon au centre du véhicule et dans le sens de la longueur. Là est la grande innovation de ce profilé. Doté d’un matelas « luxe » bien dimensionnée (200 x 140cm) et accessible par deux couloirs latéraux de mêmes largeurs (47cm), ce lit nécessite à peine deux minutes montre en main pour être mis en place. Voici la marche à suivre :

  • Tourner les sièges de cabine dos à la route, les pousser au plus près du tableau de bord et relever les accoudoirs.
  • Activer la descente de la table via une commande électrique positionnée sur la banquette latérale (près de la porte d’entrée).
  • Retirer l’assise de la banquette face route et la loger dans l’emplacement prévu à cet effet. A savoir : entre les sièges de cabine et la table.
  • Abaisser le dossier de la banquette face route en direction de la table.
  • Actionner la descente du lit avec une commande électrique, puis, une fois descendu au niveau des banquettes, pousser le lit au maximum vers la cabine. Si l’on souhaite conserver l’usage du couchage d’appoint de dînette (217 x 67cm), on pourra aussi stopper le lit en position haute, à près d’1,40m du sol. 

Chausson 620 12Chausson 620 13
Chausson 620 14

Au final, la tête de lit étant prévue côté cabine, sous un toit panoramique, on profite à plein des étoiles au moment de se coucher. C’est bien vu. Aussi, on apprécie ici que Chausson ait pensé à pourvoir de série ce profilé de rideaux isothermes à ventouses pour le pare-brise et les vitres avant car la cabine demeure l’une des zones d’un camping-car les plus sujettes aux déperditions de chaleur. On recommandera néanmoins de retenir le puissant chauffage optionnel Eberspächer 5500W.(+290€) – sur carburant, utilisable en roulant -plutôt que le 3500W. d’origine. Un gage de confort et de sérennité lors de voyages par grand froid.

Maxi-dressing et garage à vélos
La cuisine se montre de son côté plutôt bien équipée avec son réfrigérateur AES grande capacité (175L.), ses tiroirs à fermeture automatique et silencieux, sa barre de tirage pour le tiroir principal, ses crochets et sa crédence lumineuse au mur ou encore ses éclairages d’ambiance indirects. En l’absence de véritable plan de travail sur le module en L, il faudra ici utiliser l’abattant en verre des plaques de cuisson pour découper ses tomates ou émincer ses oignons. En somme, faire preuve d’organisation dans la préparation du repas… Attenante à la cuisine, une colonne d’étagères est par ailleurs prévue. D’une utilité toute relative, ces dernières ne compenseront pas ici l’absence de placards de pavillon au salon. Mais elles ont le mérite d’exister.

Côté rangements, pas de quoi s’inquiéter pour autant. Dans sa salle d’eau traversante à l’arrière, ce Chausson 620 dispose d’un volumineux dressing, caché derrière des portes miroirs et équipé d’une large tringle (et assez haute) et d’étagères en U. C’est l’un des points forts de ce profilé ! De surcroît, cet espace surplombe une vaste soute garage, accessible par trois portillons (gauche/droite/arrière : 184×41 / 114 x 69 / 69 x 139cm). Notez enfin que la salle de bain peut être doublement aérée (fenêtre et lanterneau) et qu’elle reçoit une cabine de douche bien proportionnée et fonctionnelle (double bonde d’évacuation, porte de séparation coulissante).

Ailleurs sur le web