Essai en avant-première du Mc Louis Mc4-78, un profilé de 7,38m à lit central et lit de pavillon électrique. Un de plus pensez-vous ? Non, car ce nouveau profilé McLouis dispose d’une salle d’eau transversale délimitant très clairement les zones jour et nuit. Annoncé au prix de 49200€, c’est l’un de nos coups de cœur de la rentrée !

Sur la base du McLouis Yearling Nevis 878 et de l’Itineo CB 740, deux intégraux à succès, le constructeur italien démontre qu’il est encore possible d’innover sur le segment très disputé du profilé à lit central. Ce nouveau Mc4-78, loin de constituer une simple curiosité, présente en fait un atout majeur : la partie nuit prend des allures de véritable chambre privée, où l’intimité est préservée.

Une cloison centrale en pied de lit (sur laquelle peut-être installé en option un support TV), prolongée de deux portes coulissantes latérales, ferme complètement l’espace. On apprécie ici l’absence de marche aux points de passage dans la chambre, toujours perturbant pour la circulation. Au centre du véhicule, la salle d’eau est organisée autour d’un meuble triangulaire à vasque et bénéficie d’une vaste douche disposée à l’opposé du cabinet de toilette.

McLouis apporte un soin particulier aux petits détails qui font la différence au quotidien. On pense évidemment au grand miroir central mais aussi à la petite tablette pour déposer ses produits d’hygiène, le porte-savon, le porte-verre, les étagères avec rebords hauts au-dessus des toilettes etc.

Avec une longueur de 7,38m, ce Mc4-78 ne pouvait pas faire l’impasse sur le maxi-salon, qui reste l’un des critères principaux dans le choix d’un camping-car. Celui retenu par McLouis se montre généreux, sans être démesuré, et pourra recevoir six personnes autour de l’imposante table rectangulaire.

Par ailleurs, le « living room » intègre dans le plafond – à 1,90m du plancher – un lit de cabine escamotable, s’adressant à deux enfants ou deux jeunes adultes, au vu de ses dimensions étroites (125cm de large). Facile d’utilisation, grâce à son mécanisme d’activation électrique, ce lit condamne néanmoins – une fois descendu – le salon, ainsi que la zone d’entrée. La présence d’un large toit panoramique ouvrant sur la casquette de profilé s’avère de bon augure pour préserver une luminosité naturelle acceptable (un problème récurrent sur les modèles équipés de lit de pavillon). L’aération de l’habitacle en sort aussi renforcée.

Modèle moyen de gamme, proposé un peu en dessous de 50 000€, ce McLouis reprend des techniques de construction éprouvées. On retrouve ainsi de série un toit polyester anti-grêle, un plancher épais de 70mm (plus isolant que les standards à ce niveau de prix, autour de 50mm), une isolation en polystyrène extrudé de type Styrofoam, ou encore des parois avec un revêtement extérieur et intérieur en polyester. Du solide, donc !

Pour pouvoir aborder l’hiver et les contrées les plus froides, on aurait aimé pouvoir bénéficier du combiné de chauffage / chauffe-eau 6000 W. Plus puissant et surtout plus adapté pour chauffer rapidement un volume aussi important. On retrouve tout de même quelques équipements de série toujours utiles, comme la moustiquaire sur la porte-cellule, les volets isothermes en cabine ou encore le rideau de séparation cabine / salon.

La décoration intérieure, sans être tape-à-l’œil, est également flatteuse : coussins avec surpiqûres, bandeaux chromés sur les placards de pavillon, revêtement de sol de style parquet etc.

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web