Associant lit central et lit de pavillon, le profilé Rapido 691 FF passe en mode « Design Edition » pour le printemps 2013. Soit une ambiance « grand luxe » au prix d’un profilé de moyenne gamme (59 900 €).

Rapido ne disposait jusqu’ici que d’un profilé estampillé Design Edition : le 791 FF, modèle de 7,77m sur châssis AL-KO et commercialisé à partir de 65.900 €. Pour le printemps 2013, le constructeur de Mayenne (53) habille un autre de ses profilés de cette luxueuse définition, qui allie des équipements de série supplémentaires à une ambiance raffinée. Le tout fait grimper la note – 5.000 € de plus que la version standard – mais l’avantage client est bien réel.

Le sourire Rapido
La montée en gamme s’apprécie tout d’abord de l’extérieur. Cette version luxe du 691 FF se voit en effet dotée d’une face avant dite « Style », habituellement optionnelle, et qui se caractérise par une calandre en forme de « sourire » et des feux anti-brouillards intégrant des feux diurnes.

Comme sur la série 7dF, la cabine se teinte de gris métallisé et une nouvelle sérigraphie en courbe s’invite sur la carrosserie, courrant de la cabine à la porte cellule. Cette dernière s’enrichit d’ailleurs d’une baie, tandis que les roues gagnent en leur centre des jantes en alliage léger.

Du bois massif
À l’intérieur, plusieurs changements sont à noter. L’ambiance, tout d’abord, se voit littéralement sublimée par de nouveaux tissus blancs « Alabama » (façon cuir), des rideaux colorés, une tête de lit capitonnée intégrant des éclairages indirects, ainsi qu’un panneau brillant sous le lit de pavillon incorporant des spots à LED.

Rapido ne s’arrête pas en si bon chemin et dote aussi son profilé à succès du mobilier « Elégance », caractérisé par des moulures en bois d’érable massif, normalement réservé aux gammes supérieures 90dF et 10.

Déjà bon sur la version standard (climatisation cabine, airbag conducteur, vitres et pare-brise teintés, matelas à mousse Bultex etc.), le taux d’équipement est ici renforcé. Le constructeur ajoute en effet de série une caméra de recul, une moustiquaire, une moquette en cabine ou encore un store d’occultation du pare-brise. Manque seulement à l’appel le chauffage Truma 6.

Sur le plan technique, le réservoir des eaux usées se trouve désormais isolé et chauffé. Pas de changement en revanche concernant le revêtement du toit – en polyester anti-grêle – et des parois, également en polyester. L’isolation du toit, des façades et du plancher reste aussi garantie par de la mousse Styrofoam, aux performances thermiques avérées.

Un agencement tendance
La vie à bord se révèle en tous points agréable, La disposition tendance du lit central couplé au lit de pavillon n’y étant pas étranger. Au rayon des sources de satisfaction, soulignons le compartiment toilettes séparée de la grande douche, la circulation aisée entre les espaces malgré quelques marches, le salon pour cinq personnes, la sellerie de qualité, la luminosité apportée par les éclairages d’ambiance ou encore la cuisine bien pensée (avec poubelle, hotte, porte épices etc.).

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web