Non, tous les camping-cars ne se ressemblent pas ! Vous en doutez encore ? Jetez un coup d’œil sur ce nouveau camping car intégral I-TEC 655. Il nous enchante par ses lignes tendues, ses espaces généreux et sa hauteur de soute modulable…

Est-ce enfin le retour du salon en U ? Tout porte à le croire. Trois nouveautés 2012 reprennent cet agencement tombé en disgrâce au début des années 2000. Il s’agit de l’Autostar Axéa 65 LP, de l’Hymer B 534 et du TEC I 655. Sans attendre, nous sommes penchés sur ce dernier en raison des ses étonnantes caractéristiques qui débordent au-delà de la seule disposition du salon, aussi sympathique soit-il.

La silhouette du TEC n’apparaît ni massive ni encombrante. Les premiers commentaires entourant la découverte de ce I-655 font plutôt état de la douceur, de l’équilibre et la fluidité de ses lignes ; autant de réactions justifiées par sa hauteur réduite à 2,70 m. C’est encore trop pour se glisser sous les portiques condamnant l’accès à certains parkings, mais suffisant pour stationner dans un parking privatif ou sous un hangar lors de l’hivernage. Quel est l’impact sur l’espace intérieur ? Aucun. Le mètre ruban livre son verdict : 198 cm au droit du salon. C’est parfait.

Correction d’assiette automatique
Cette taille de guêpe ne doit rien au hasard. Construit sur châssis surbaissé Al-ko, l’intégral TEC profite en conséquence de roues indépendantes, d’une voie arrière extra-large et de suspensions ALC Level Controller qui corrigent automatiquement l’assiette du véhicule, ce qui a pour effet d’optimiser la motricité. Un choix technique rare, tout comme le dispositif ESP (electronic stability program) monté de série. Résultat, une tenue de route remarquable, sans fausse note, même par grands vents. Dans les manœuvres, une caméra de recul nous vient en aide.

Les volumes intérieurs sont larges, conséquents et parfaitement proportionnés pour un usage au quotidien. Pas de marches sournoises, de passages étroits ou d’obstacles dans lesquels on vient butter. Le plan est simple, éprouvé et facile à vivre. S’il reste prévu pour un usage à deux, l’intégral TEC est en mesure de recevoir deux personnes supplémentaires moyennant de notables transformations lors de la mise en place du lit d’appoint ou l’installation des sièges passagers pour la route. Sur ce point, l’Hymer B 534 fait beaucoup mieux grâce à des fauteuils repliables munis de ceinture.

Autant le reconnaître, la disposition du TEC I 655 nous plaît bien. D’abord parce que le lit n’occupe pas l’essentiel de l’espace ; le confort du salon permet ensuite de s’y reposer durant la journée sans qu’il soit nécessaire de descendre le lit de pavillon.

Une garage à hauteur variable
Plus regrettable, c’est la présence du réfrigérateur sous le plan de travail de la cuisine. Le problème ne vient pas tant de sa capacité (110 litres), mais bien de sa position qui nécessite de se plier en deux à chaque utilisation. Les Allemands semblent s’en satisfaire, beaucoup moins les Français. Mais, pourquoi ne pas régler cette question en développant des réfrigérateurs à tiroirs, plus pratiques car conservant mieux le froid à chaque ouverture ? La balle est dans le camp des Dometic et Thetford. En attendant, TEC pourrait déplacer le réfrigérateur côté penderie, à l’image de ce qui se fait sur un Frankia FF4.

Répondant aux griefs habituellement adressés à cette implantation, peu généreuse en rangements, TEC prévoit une soute transversale à hauteur modulable, à l’image de celle du Hymer. Le réglage est électrique. L’amplitude de 40 cm, entre la position haute (105 cm) et basse (65 cm), laisse suffisamment de liberté dans le type de chargement, dans le respect de la charge utile (497 kg).

Un pack hiver pour aller plus loin
En prévision d’un usage intensif, toutes saisons, la tentation est grande de le commander en version 3850 kg de PTAC (+ 146 €), sous réserve de posséder le permis adapté, et opter pour le pack hiver (+ 3 125 €, + 47,5 kg) comprenant l’isolation haute densité Styrofoam (plancher et cellule), les tapis cellule et cabine, le rideau extérieur de cabine et le chauffage Truma 6 E avec résistance électrique pour des étapes au caravaneige.

Rassurez-vous, sans ce supplément d’équipement, on peut aussi partir à la montagne. Disposés dans des caissons chauffés et isolés, sous le plancher, les réservoirs d’eau sont à l’abri des rigueurs du froid et du gel. Reste toutefois la question de leur nettoyage rendu délicat par leur position, sans trappe d’accès.

Au final, cet intégral TEC I 655 est un bon véhicule, élégant et bien construit, adapté à un usage toutes saisons, sous réserve de l’utiliser principalement en couple dans la version VL (3500 kg).

Ailleurs sur le web