Avec le Florium Mayflower 65 LMX, Fleurette rejoint Rapido sur le marché des petits profilés à lit décentré. Des astuces et des ouvertures judicieuses confèrent à ce nouveau profilé Florium de 6,50m tous les atouts d’un grand.

Malgré d’évidentes similitudes, le récent Florium Mayflower 65 LMX s’écarte du Rapido 640, jusqu’à présent la seule référence disponible sur le marché des petits profilés à lit central décalé ; ce nouveau segment semble promis à de beaux jours, vu la force et la vitesse avec laquelle s’imposent les critères de légèreté, de discrétion et de compacité.

Retour en L de la banquette

Plus consensuel que le Rapido 640, le Florium Mayflower 65 LMX privilégie un plan classique, comme en témoigne la position de la cuisine le long de la paroi et le dessin du salon composé d’une banquette en L associé à un fauteuil opposé. Cette configuration autorise des repas et des moments de convivialité à quatre ou cinq personnes autour d’une table de 103 x 60 cm après l’extension de la rallonge. L’exigence de la transformation de la dînette en couchage n’a pas permis, et c’est dommage, de conserver la table ronde du séduisant Mayflower 65 LD, autre profilé Florium de 6,50m.

Sensation d’espace 

En l’absence d’un lit escamotable sous pavillon qui aurait pour effet de réduire la hauteur intérieure (2,09 m) et couper la lumière zénithale, les passagers n’ont jamais l’impression d’être à l’étroit. Fleurette libère les perspectives pour augmenter la sensation de volume. Les larges ouvertures intérieures laissent circuler la lumière comme le regard. Une double porte coulissante structure l’ensemble et préserve l’intimité de la chambre et de la salle d’eau.

Le 65 LMX est un véhicule à vivre à deux, quand bien même il offre quatre places carte grise et deux couchages, dont l’un au niveau de la dînette (217x94cm). Vu sa grande longueur, il pourra accueillir deux jeunes enfants.

La modification de la dînette est rendue plus facile grâce au pied de table télescopique qui se verrouille à la hauteur requise après pression sur le plateau. Comme sur le 70 LMX, cet équipement imposa au constructeur la création d’un podium intermédiaire entre le plancher cabine et celui de la cellule, de façon à maintenir une hauteur de table acceptable pour l’ensemble des passagers, qu’ils soient installés sur les fauteuils route ou sur la banquette.

Réservoir de 120 L sous le plancher 
Sous la banquette face à la route, pas de réservoir d’eau comme il est coutume chez les concurrents mais des rangements supplémentaires. Fleurette préfére en effet installer la cuve d’eau propre (120 L) sous le plancher, dans un caisson isolé en polyester, accessible depuis l’intérieur du camping-car par une trappe.

Ce profilé sans lit de pavillon est bridé à un châssis Fiat Ducato et animé par le 2,0 l 115 ch. en version standard. Même sur un profilé de cette taille, le passage en 2,3 l 130 ch. nous semble une priorité. Les performances, la consommation, l’étagement de la boîte de vitesses à six rapports (contre cinq sur le 115 ch.), plaident en faveur de la motorisation supérieure.

Bon point pour la construction Fleurette, qui maintient en interne la fabrication de l’ensemble du mobilier et des pièces polyester : parois, toit à recouvrement, mais également bac à douche, etc.

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web