Adria maintient au catalogue une gamme de trois camping-cars profilés, dont la largeur de cellule (2,12m) déborde à peine de celle de la cabine Fiat. Ce souci d’intégration esthétique rejoint d’autres priorités comme la légèreté et la discrétion d’usage. Découverte du Compact SPX, le dernier né de la série. Il est considéré comme le plus confortable des trois, car disposant d’un grand réfrigérateur de 145 litres.

Par rapport à une cellule standard de 2,30 m, voire 2,35m de large, celle de l’Adria Compact SPX mesure 2,12m, soit une poignée de centimètres en moins. En apparence, l’avantage paraît bien mince. Pourtant, à l’usage, dans le dédale des centres-villes, sur les chemins bordés d’arbres ou lors d’un stationnement le long d’un trottoir, ce gabarit étroit démontre tout son intérêt. De toute évidence, il facilite la prise en main et inspire confiance. Avouons-le, au volant de l’Adria Compact SPX, on retrouve un vrai plaisir de voyager en toute discrétion, sans trop se soucier du stationnement, ni du parcours à venir.

Le Compact SPX n’est pas équipé, à l’inverse des modèles Coral Suprême, d’une suspension pneumatique compte tenu de ses dimensions réduites. On pourrait toutefois y trouver avantage pour absorber les vibrations d’une chaussée chaotique ; d’autant que l’essieu arrière est mis à contribution par un long porte-à-faux (2,20m).

A deux c’est mieux !
Après une phase de découverte, durant laquelle il faut trouver forcément ses marques, la vie à bord s’organise aisément, même s’il convient de l’envisager en priorité à deux. Salle d’eau et cuisine, d’ordinaire sacrifiées sur ce type de modèle compact, donnent toute satisfaction à l’usage.

La chambre, spacieuse et lumineuse, accessible par l’intermédiaire de deux marches d’angle, emporte l’adhésion, vu la qualité de la literie, ceinturée par un gaine d’air chaud, et la belle hauteur sous barrot. Contrairement au Compact SP, modèle plus court, le SPX offre plusieurs rangements facilement accessibles, en dehors de ceux disposés au-dessus du lit. C’est assurément une bonne chose car cet aménagement évite de grimper sans cesse sur le lit pour atteindre ses affaires personnelles.

La hauteur du lit –fixe et non pas variable comme c’est parfois le cas sur certains modèles- est justifiée par la présence d’une grande soute, idéale pour y loger un vélo, mais surdimensionnée si vous n’avez pas l’intention de partir avec un deux-roues. Qui peut le plus…

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web