NOUVEAUTE 2015 – Le lit central, d’accord, mais autrement. C’est toute l’ambition du nouveau Matrix Plus 670 SBC, un profilé de bon standing qui réussit à dissocier clairement la chambre et salle d’eau, sans perdre les ingrédients du succès du lit central et du lit de pavillon escamotable.

À l’exception du compact Matrix Axess 590 SG (5,95 m), les profilés Matrix s’allongent au-delà des 7 m. Cette caractéristique ne leur porte pas préjudice puisque le Matrix Plus 670 SC (7,38 m) se hisse sans problème en tête des ventes, devant le Coral Suprême 690 SC (7,38 m), un autre maxi profilé.
De toute évidence, la prime au confort l’emporte sur toutes autres considérations. C’est bien dans cette logique que s’inscrit le nouveau Matrix Plus 670 SBC.

Une chambre à l’abri des regards
Par rapport au 670 SC, dont il s’inspire naturellement, ce profilé Matrix Plus 670 SBC mise sur le double cloisonnement de la salle d’eau selon un schéma évidemment très tendance. Quels sont les avantages ?

  • La répartition plus stricte des espaces préserve la chambre et ses occupants de la vue directe sur la douche, contrairement à beaucoup de modèles à lit central. C’est vrai que le spectacle n’est pas follement réjouissant…
  • Autre avantage, et non des moindres, l’accès aux toilettes devient plus évident pour les amis que vous accueillez. C’est d’autant plus pertinent que le Matrix Plus 670 SBC compte six places nuit, dont quatre sur l’avant du camping-car.

Une penderie télescopique sous le lit
La disposition de la salle d’eau n’enlève rien aux avantages du lit central, conservé dans des dimensions avantageuses (144×190 cm), et composé d’un épais matelas à ressorts jeté sur un sommier à lattes. En bout de lit, un support TV et les branchements adaptés facilitent l’installation d’un écran plat.

Sous le sommier, vous trouverez une penderie électrique télescopique… Une astuce déjà aperçue chez Niesmann+Bischoff (Arto 66F) et dont Adria s’inspire pour exploiter le vaste volume sous le lit du 670 SBC. Bien sûr, ce rangement s’ajoute aux volumes plus classiques à disposition en tête de lit.

On le voit, l’ensemble ne manque pas d’intérêt. Par contre, ce que l’on gagne en confort et en cohérence – une pièce, une fonction- on le perd en fluidité de circulation. Un point sur lequel Adria s’en sort plutôt pas mal comparé à la concurrence, même si la marche intérieure sur le côté gauche (dans le sens de la marche) n’est pas un bon signe. Adria fait aussi l’impasse sur le rideau isolant le coin WC. Par contre, il le masque par l’articulation de deux panneaux de décoration.  

On retiendra plusieurs points positifs :

  • Dans la salle d’eau, la cloison centrale sur laquelle s’appuie la console avec vasque apparaît moins large qu’à l’accoutumée ; d’où des ouvertures élargies vers la chambre.
  • Pour des raisons identiques, Adria fait l’impasse sur les armoires de toilette qui auraient eu pour conséquence de réduire le passage à hauteur des épaules. Cette absence allège également la colonne centrale très exposée à la vue lorsque la porte coulissante reste ouverte.
  • Nul besoin de mordre sur le receveur de douche pour se frayer un chemin vers la chambre.

Une décoration totalement renouvelée
De la précédente génération, les profilés Adria Matrix n’ont conservé que leur ligne de toit singulière et galbée qui augmente la hauteur intérieure et facilite l’intégration d’un lit de pavillon. La commande électrique du lit escamotable s’étend d’ailleurs cette année aux huit profilés Adria Matrix, quel que soit leur niveau de finition (Axess, Plus et Suprême). C’est un bon point pour la stabilité du sommier lorsqu’il est plaqué au plafond. Meilleure rigidité = moins de bruit.

À part ce léger renflement de toit, tout change ou presque sur les Matrix 2015 :

  • Le dessin de la casquette de cabine s’allège de ses rondeurs antérieures et prend des formes tendues et plus aérodynamiques. Ce coup de crayon réussi modernise à l’évidence les Matrix qui affichent toujours une hauteur contenue de 2,81m, ce qui les place dans la bonne moyenne des profilés à lit de pavillon. À l’inverse de certains modèles culminant à plus de 2,90m.
  • Le toit ouvrant panoramique surplombant la cabine gagne en superficie. C’est un bon point. Sa coloration filtre les rayons du soleil.
  • Matrix Plus et Matrix Suprême, les deux classes supérieures, s’enrichissent de série d’une porte cellule de grande largeur (60 cm) avec vitre fixe et moustiquaire coulissante. Sur les Matrix Axess, cet équipement n’est qu’optionnel.
  • Nouvelle définition intérieure, callée sur celle des profilés Coral : élégant mobilier aux portes planes, multiples éclairages d’ambiance, y compris derrière la crédence sur les Matrix Plus, fluidité des lignes du mobilier haut, larges perspectives intérieures, façonnage de la sellerie et bon équilibre des tonalités intérieures, chaudes et lumineuses. Pas de doute, Adria a mis la barre très haut.
  • La construction évolue aussi. Adria associe la texture fibreuse du bois à la dureté du polyuréthane dans la construction nouvelle de ses profilés Matrix, mais également de ses intégraux Sonic.
Ailleurs sur le web