Les ralentisseurs proposés sur la plupart des poids lourds évitent l’échauffement du système de freinage principal qui conserve toute sa puissance et son efficacité en cas d’urgence. Un avantage essentiel, quel que soit le poids du camping-car.

L’intégralité des constructeurs de poids lourds propose, de série ou en option, un ralentisseur. Il existe deux grandes familles : les ralentisseurs primaires qui agissent sur le moteur et les ralentisseurs secondaires qui agissent sur la transmission. Dans les deux cas, leur action permet de ralentir de façon efficace le véhicule sans aucune action sur les freins, ce qui préserve leur efficacité en cas de besoin.

  • RALENTISSEURS PRIMAIRES

Les systèmes de ralentisseurs primaires agissent sur le moteur en « l’étouffant ». Celui-ci, au lieu d’entraîner le véhicule, offre une résistance à son avancement. Ce système est généralement constitué d’un volet au niveau de l’échappement, qui empêche le flux de gaz et entraîne une augmentation de la compression dans le circuit d’échappement. Le moteur, comme étouffé, offre une résistance à l’avancement. Cette valve à l’échappement peut aussi être couplée à un système de contrôle d’ouverture des soupapes du moteur pour renforcer son effet. Par principe, un système de ralentissement primaire n’offre qu’un couple (« force ») de ralentissement limitée qui est compensée par le régime de rotation moteur. Plus le régime moteur est élevé et plus ce système est efficace.

  • RALENTISSEURS SECONDAIRES

Les systèmes de ralentissement secondaires agissent directement sur la transmission. Ils sont montés sur l’arbre de transmission ou en sortie de boîte de vitesse, ce qui rend leur montage très difficile sur les véhicules de type traction. En revanche, ils se montent très facilement, y compris en seconde monte pour certains systèmes, sur des véhicules de type propulsion. Les ralentisseurs secondaires font généralement appel au courant de Foucault pour leur fonctionnement. Un champ électromagnétique parcourant deux plateaux s’oppose à la rotation d’un disque métallique placé entre ces derniers. L’énergie se dissipe alors sous forme de chaleur. Plus le disque tourne vite, plus le système est efficace. La marque la plus connue proposant ce type de ralentisseur est Telma, qui est devenu un nom générique pour ce type de ralentisseur. Les principaux avantages de ce système est son efficacité quel que soit le régime de rotation du moteur ainsi qu’un poids limité (environ une centaine de kilos mais qui est déduit du PTAC du véhicule).

Ses inconvénients : il se monte uniquement sur des véhicules de type propulsion ; il convient de disposer d’une batterie avec un ampérage important ou de type renforcée adaptée à ce système.

Il existe aussi des ralentisseurs de type hydraulique (une roue à aube s’oppose au mouvement du véhicule) montés, soit en sortie de boîte, soit directement au niveau du système de refroidissement du moteur. Cela étant, ces derniers types de ralentisseurs, qui peuvent venir en complément des deux autres déjà évoqués, ne sont prévus que sur des véhicules de taille et de puissance très élevés, notamment sur les tracteurs de semi-remorques et les véhicules de transport exceptionnel.

A UTILISER À BON ESCIENT

Que votre véhicule soit équipé d’un ralentisseur de type primaire ou secondaire, il s’agit d’un dispositif complémentaire au système de freinage principal, facile à mettre en action via une simple commande au tableau de bord.

En cas d’urgence, c’est le frein qui sera le plus efficace, car il agit sur toutes les roues du véhicule ou de l’ensemble de véhicules alors que le ralentisseur n’agit que sur les seules roues motrices.

Accouplé au frein, le ralentisseur rendra le freinage plus efficace dans un but de réduction de la distance d’arrêt. Il permet aussi d’éviter l’échauffement du système de frein principal dans une descente, notamment en montagne. Si utiliser son ralentisseur économise les freins, l’utiliser abusivement sans progressivité entraîne une usure prématurée des pneumatiques. Au volant, l’anticipation reste la meilleure solution et le ralentisseur doit être utilisé à bon escient.

Ailleurs sur le web