CARTHAGO CHIC S PLUS I 58 XL : Mordant sur le terrain des Highliner, le top du catalogue Carthago, la nouvelle génération d’intégraux CHIC S-PLUS sur Iveco Daily (146 ch) apparaît plus virile et sportive.

Avec la reprise de la calandre ajourée verticalement des CHIC C-LINE, fortement inspirée de l’automobile de prestige (merci AUDI), Carthago injecte une grosse dose de testostérone à son intégral haut de gamme. Heureusement, ce relooking musclé n’affecte pas la ligne générale, toujours aussi élégante et soignée au niveau des jonctions entre les parois et le toit. C’est sans doute ce qui se fait de mieux.

Puissance, mais aussi douceur des lignes caractérise cette gamme CHIC qui se dédouble en deux variantes : S-PLUS et E-LINE. Ce qui les distingue principalement, c’est la base mécanique : Iveco Daily pour la première, Fiat Ducato/ALKO pour la seconde.

De part leur construction exclusive sur un véritable châssis poids lourd à échelle, les intégraux Carthago S-PLUS sont légèrement plus hauts (3,12m) et imposants, d’où l’obligation d’utiliser le double marchepied électrique à la montée comme à la descente. Côté cabine, un équipement similaire, mais plus simple, est disponible en option.

Avantage aux CHIC S-PLUS pour leur PTAC plus élevé (5600 kg / 6700 kg) et leur capacité supérieur de traction (3500 kg).

La version Daily 65 C, sans doute préférable, alourdit la facture de près de 10 000€, mais intègre la suspension pneumatique sur l’essieu avant et arrière, avec la fonction soulever/baisser et mise à niveau automatique. La tentation sera grande aussi de passer sur la boite automatique à convertisseur de couple…

Que ce soit sur le Carthago Chic S-PLUS ou le E-LINE, vous bénéficiez du meilleur de la conception Carthago : double peau aluminium (intérieur/extérieur), super isolation par mousse rigide RTM, toit polyester anti-grêle, soubassement imputrescible et double plancher chauffé de 23 cm de haut en continu sur la bande centrale du camping-car. Sur les côtés, au niveau des coffres décaissés, la hauteur atteint 74 cm. Vu la charge utile, on n’hésitera pas à profiter pleinement de ces rangements. Les portillons d’accès sont à débattement limité, c’est-à-dire qu’ils se relèvent pratiquement à la verticale grâce à l’utilisation de charnières de type parallélogramme, comme sur les cars de tourisme. Ils sont, par ailleurs, munis d’une seule poignée centrale, ce qui facile l’ouverture.

Toute la structure est garantie sans bois. Ce qui est typique de Carthago, c’est aussi l’assemblage du mobilier par tenons et mortaises, en complément du vissage. Ce choix renforce la durabilité et la stabilité du mobilier et contredit les petits grincements et les bruits parasites sur route.

Optimisé pour un usage intensif en toutes saisons, l’intégral reçoit un circuit de chauffage Alde à circulation d’eau (glycol plus exactement) qui serpente dans l’ensemble des radiateurs, y compris ceux installés dans la cabine et dans le garage. En roulant, un échangeur thermique récupère les calories du moteur et réchauffe le circuit de la cellule. Ce qui évite de puiser dans les réserves de gaz (2x13kg). Inversement, ce système préchauffe le moteur. En option, vous pourrez compléter le dispositif et retenir un volet roulant de pare-brise à commande électrique. Celui-ci ampute la largeur du lit de pavillon de 30 cm (130 cm, contre 160 cm).

Sur cet intégral de prestige, on bénéficie d’un confort sans faille et d’une autonomie record : 235 litres d’eau propre et 200 l d’eaux usées. Le point noir, c’est l’absence d’un WC nautique de série et d’une cuvette céramique.

Ailleurs sur le web