Collection 2020 – Après une année passée à retravailler l’identité de sa marque, l’italien Rimor redessine désormais les contours de son catalogue. Il renouvelle entièrement son milieu de gamme avec une nouvelle famille de produits sur Ford Transit.

Ce qu’il faut retenir

  • Nouvelle gamme Evo sur Ford Transit, constituée de deux capucines et quatre profilés.
  • Les profilés Europeo sont rebaptisés Superbrig pour constituer une série haut de gamme complète au côté des capucines du même nom.
  • Arrêt des gammes Surf et Katamarano sur Renault Master.

En France, Rimor est avant tout présente sur le marché à travers son entrée de gamme Seal (57 % des ventes) et ses fourgons Horus (34 %). Un constat qui n’empêche pas la marque de vouloir se faire une place sur d’autres segments. Elle délaisse ainsi le Renault Master qui incarnait son offre intermédiaire pour faire souffler un vent d’outre-Atlantique sur ses terres toscanes. Adieu Katamarano et Surf. Bienvenue aux Evo sur Ford Transit, un porteur particulièrement apprécié pour son bon rapport niveau d’équipement/prix, ses qualités routières et sa boîte auto très fluide.

Six nouveaux modèles

Fidèle au positionnement très familial du constructeur, la gamme Evo compte deux grandes capucines qui peuvent emmener de nombreux passagers. Elles reprennent deux implantations best-sellers :

  • Evo 5, 6 places carte grise avec lit transversal arrière
  • Evo Sound, 7 places carte grise avec lits superposés arrière et double dînette

Les profilés sont quant à eux au nombre de quatre. On retrouve là trois implantations classiques ainsi qu’une nouvelle référence :

  • 66 Plus, lit central + salon face/face
  • 69 Plus, lits jumeaux + salon en L
  • 95 Plus, lits jumeaux + salon en L
  • 77 Plus, salon arrière en U + deux lits de pavillon
À l’arrière de l’Evo 77 Plus, le vaste salon en U est surmonté d’un lit de pavillon.

Cette nouvelle série affiche des tarifs compris entre 48500 et 52500 € en prix de départ. Si les profilés profitent de la motorisation 170 ch de série, les capucines, elles, se contentent de 130 ch pour une question de respect des normes environnementales.

Un petit coup de neuf

Si la gamme Seal ne connaît que peu de changement sur le plan des implantations (seule la capucine Seal 7 tire sa révérence), elle fait l’objet de quelques évolutions mineures à l’intérieur. Profilés et capucines d’entrée de gamme adoptent désormais des portes de placard de pavillon plus design qui leur donnent un peu de peps. Les premiers bénéficient également d’un nouveau lit de pavillon électrique qui garantit plus de sécurité et de confort.

Total
16
Shares
Ailleurs sur le web