À peine dévoilé, le Challenger 338 est déjà au centre de toutes les conversations ! Ridicule pour les uns, innovant pour les autres. Quel sera votre avis ?

Collection 2020 Challenger : ce qu’il faut retenir

  • Arrivée du profilé Challenger 338. Il ne ressemble à aucun autre…
  • Suppression des noms de gamme et réduction du nombre de modèles (21) sur 4 segments, dont les vans.
  • Deux niveaux d’équipement (VIP et Premium) sur vans, profilés et intégraux.
  • Déclinaison dans deux formats courts (moins de 6,40 m)) du profilé à succès Challenger 260 (+/- 7 m).
  • Généralisation de la porte XL (passage 60 cm) sur les modèles avec le maxi salon.
  • Reconduction d’une série Graphite Edition de 5 modèles exclusivement sur Ford Transit 170 ch. boite auto.
  • Profilés configurables sur Fiat Ducato ou Ford Transit. Bien que plus cher que l’an dernier, le Ford Transit s’enrichit de nouveaux équipements.

Si le nouveau Challenger 338 ne se classe pas au top des ventes au terme de la saison à venir, il aura de toute façon réussi à faire le spectacle, comme d’autres camping-cars Challenger auparavant… Si certains n’ont laissé qu’une trace fugace (Challenger 100), d’autres poursuivent une brillante carrière à l’image du Challenger 291 et de ses quatre portes… Disparu en France, il est au top des ventes en Angleterre. Quoi qu’il en soit, cette imagination débridée secoue le secteur du camping-car et façonne l’image du constructeur français, en particulier sur les marchés étrangers où il est parfois difficile d’exister autrement.

Cette fois, avec le Challenger 338, Challenger reprend le concept du lit central de pavillon, déjà développé par ailleurs (Challenger 280), et l’associe à une soute réglable en hauteur, déjà déclinée sur de nombreuses références. Ce qui est totalement nouveau, c’est la double vasque qui s’abaisse en même temps que descend le lit central ! Vous suivez ?

Bien entendu, il est possible de verrouiller le mouvement du garage, et donc celui du meuble vasque, si d’aventure vous avez chargé au maximum de sa hauteur le coffre. Dans ce cas, le lit central se positionne à mi-hauteur.

Challenger 338 Premium

Ce qui peut paraître incongrue dans un camping-car, où chaque centimètre est compté, c’est la place accordée à cette double vasque. Le débat va enflammer les discussions sur les parkings et les réseaux sociaux. Pour ou contre la double vasque ! On connaît déjà la position de Stéphane Plaza, l’animateur de Chasseur d’appart sur M6, grand défenseur de cet équipement sanitaire.

Sans doute faut-il voir l’ensemble et apprécier le très large dégagement en pied qui permet de se préparer et s’habiller sans se cogner partout, contrairement à d’autres modèles… L’accès au couchage apparaît aussi bien meilleur.

Mais ce qui devrait faire chavirer les cœurs, c’est le très grand miroir, un luxe suprême dont sont privées les femmes dans un camping-car. Elles retrouvent avec le Challenger 338 un prolongement inattendu de leur confort domestique. Les hommes se rangeront à l’avis de leur femme et regarderont, un brin dubitatif, ce grand miroir suspendu, plaqué contre le dessous du lit.

Challenger installe dans le cabinet de toilette voisin un petit lavabo complémentaire.

Bien entendu, comme l’ensemble des profilés, ce Challenger 338 est proposé au choix sur Fiat Ducato (56.890€/120 ch.) ou Ford Transit (55.890€/130 ch.). Notez d’ailleurs que l’écart de prix se resserre entre les deux.

Challenger 338 Premium – un long camping-car de 7,46 m sur Fiat Ducato et 7,49 m sur Ford Transit.
Total
8
Shares
Ailleurs sur le web