La (fausse) cheminée qui crépite, les croisillons de bois aux fenêtres et la peau de bête jetée au pied du lit…Fort heureusement, Eura Mobil nous épargne la pendule et le coucou… Loin d’être kitsch ou pesant comme on aurait pu le craindre, le résultat est saisissant et remarquable de douceur et de bien-être.. Lover dans les profonds fauteuils du salon, on percevrait presque les douces senteurs de la cannelle et du chocolat chaud montant de la cuisine… Loin des montagnes et de la neige, la magie opère. Après Düsseldorf, ce modèle d’intégral équipé comme il se doit d’un double-plancher sera exposé au salon de Paris-Le Bourget fin septembre.

Ailleurs sur le web