On n’a pas oublié le Bürstner Delfin, un gentil dauphin qui n’a peur de rien… Comme celui de Gérard Lenorman en 1976. Premier profilé Bürstner sur châssis Renault, le Delfin surfe sur la vague du succès dès son lancement en 2003, en dépit (ou à cause) du large bandeau de couleur qui le ceinture. Un pari audacieux à l’époque mais 100% gagnant. En sera-t-il de même cette fois ? Va-t-il éclabousser le printemps de son talent ?

Quel salon sur le Delfin T 680 G ! Difficile de faire plus grand et plus convivial. La longueur de la banquette à gauche pourrait autoriser une petit sieste dans la journée. Sous le lit, de petites cavités pour le rangement.

Des baies à cadre plus résistantes

Dix-sept ans plus tard, le Delfin est de retour. À la différence de nous, il n’a pas pris une ride ! La nouvelle génération de camping-cars Delfin conserve un air de famille avec ses illustres prédécesseurs, à commencer par les éléments les plus marquants comme la cabine métallisée “Silver” et la couleur du bas de caisse.

Pour autant, le style s’adoucit en 2020. Le bleu pimpant du début vire au bleu acier et ne couvre pas le bouclier avant, contrairement à la génération précédente. Autre changement de taille, la disparition du châssis Renault, remplacé par un Citroën Jumper 2,2 l Blue HDI (140 ch.) tout aussi performant et plus moderne. Un choix frappé au coin du bon sens. Bürstner préfère partir d’une base connue et bien référencée, plutôt que s’aventurer dans de nouveaux développements sur l’actuel Renault Master.

La bonne nouvelle, c’est l’adoption de véritables baies à cadre aluminium, plus résistantes et mieux intégrées à la ligne du véhicule. Porte cellule XL est aussi au rendez-vous de ce camping-car moderne.

Le meilleur est à l’intérieur

Elégant et dynamique, le nouveau Bürstner Delfin s’inscrit pleinement dans son époque. Les deux aménagements convoqués pour ce retour sont parmi les plus plébiscitées du moment. Au-delà du Delfin T 732 (lit central et salon face-face en 7,20 m), nous retiendrons en priorité le T 680 G, de format plus court.

Le Delfin T 680 G (6,93 m) profite d’un immense salon surplombé par un lit de pavillon aux dimensions tout aussi généreuses (200 x 150/135 cm) qui descend au plus bas à la hauteur des banquettes, d’où un accès simplifié.

Bien équilibré, sans compromis réel et sérieux, ce modèle se montre idéal en couple. Au-delà, il faudra se résoudre à transporter les éléments de structure autorisant la transformation des banquettes en place route.

Bürstner Delfin T 680 G – Au plus large, le matelas atteint 150 cm. Depuis le lit, on peut aussi voir la TV montée sur un support orientable.

La configuration générale rappelle évidemment celle des anciens IXEO IT 640 et plus récemment celle de l’actuel Bürstner Lyseo TD 680 G que nous avions découvert en septembre 2018 et testé lors d’un essai hivernal en février 2019.  Le Delfin en reprend tous les avantages mais aussi les petits défauts que nous avions identifiés à l’époque : pas d’éclairages intimes en tête de lit et absence de protection devant le tableau de contrôle. L’éclat puissant des leds plonge la cellule dans un halo bleuté la nuit… Tout dépend de vos habitudes, mais certains préfèrent dormir dans le noir absolu.

Station multimédia de série

Sans double plancher technique, à la différence du Lyseo TD, le modèle Delfin T 680 G est affiché à un prix plus accessible de 58.990 € sur Citroën 140 ch. Bien équipé, il intègre sans supplément le régulateur de vitesses, les stores plissés en cabine, la station multimédia AVH avec caméra de recul, le puissant chauffage Truma 6 (6000 W) avec programmateur et commande digitale CP Plus, le contrôle de trajectoire ESP, le capteur de pression des pneumatiques, etc.

Pas de doute, c’est vraiment un véhicule sans compromis pour des sorties quatre saisons. Le plancher XPS de pratiquement 50 mm d’épaisseur est une garantie supplémentaire contre le froid.

VOIR LES PRIX BÜRSTNER 2020

Le bien être. On y revient toujours

Accessible par une porte coulissante à lamelles, pas toujours facile à manipuler compte tenu de sa grande dimension, la salle d’eau accueille une belle douche séparée et un dressing qui occupe pour partie le volume supérieur de la soute transversale. Contre toute attente, le Delfin T 68O G perd les tiroirs qui facilitaient la bonne exploitation de ce profond volume sur le Lyseo TD 680 G. Dommage ! Sans doute aurait-il été intéressant de prévoir aussi un système retenant les vêtements sur les étagères périphériques ? Quoi qu’il en soit, il sera difficile de se passer de ce dressing compte tenu du peu de placards accessibles dans le salon et sous le plancher (avantage au Lyseo TD sur ce point).

Très appréciés, de grands miroirs couvrent les portes du dressing de la salle d’eau et augmentent le sentiment d’espace… et de bien être. On y revient toujours chez Bürstner.

Fiche technique Bürstner Delfin T 680 G

  • Tarif : 58 990 €
  • Porteur : Citroën Jumper
  • Motorisation : 2,2 l / 140 ch.
  • L x l x h : 6,93 x 2,31 x 2,92 m
  • Empattement : 4,035 m
  • PTAC / CU : 3500 kg / NC
  • Places CG / nuit / repas : 4 / 4 / 6
  • Réfrigérateur : 142 l
  • Chauffage : Truma 6000 W
  • Couchage principal escamotable : 200 x 150/135 cm
  • Lit d’appoint en dînette : 207 x 127/101 cm
  • Eaux propre/usées : 125 (20) / 90 l

Équipements de série :

  • ABS, ESP,
  • Airbag conducteur et passager
  • Régulateur de vitesse
  • Climatisation cabine manuelle
  • Verrouillage centralisé
  • Porte cellule XL (645 mm)  avec baie et moustiquaire
  • Matelas en mouse coulée à froid multi-zones
  • Stores plissés d’occultation cabine
  • Station multimédia AVH avec caméra de recul (écran intégré à la station)
  • Jantes Alu 15’’
  • Support TV écran plat

L’avis de campingcarlesite.com

Spacieux et moderne, le nouveau Bürstner Delfin T 680 G réveille nos envies d’évasion avec le printemps qui approche. La grande soute n’attend plus que nos vélos ! Confirmant les bonnes orientations du Lyseo TD 680 G, ce nouveau camping-car Bürstner s’impose comme une valeur de choix, vu le bon niveau d’équipement et les belles finitions intérieures. Le prix est aussi plus favorable. En revanche, ce Delfin n’apporte pas de solutions nouvelles quant à l’optimisation des rangements de la penderie/dressing.

Ailleurs sur le web