Surprise de ce début d’année, le Combo de Chausson et Challenger fait déjà couler beaucoup d’encre. Non content d’afficher des dimensions comparables à celles d’un fourgon (2,10 m de large – 5,99 m de long), il est le seul profilé étroit à faire l’impasse sur le lit permanent. À la clé, une sensation de volume intérieur et d’espace incomparable pour un si petit camping-car !

Fourgon ou Combo. Quels avantages pour l’un et l’autre ?

Après une première présentation lors de son lancement, nous avons eu l’occasion de le prendre en main le temps d’une journée. Nous en avons profité pour poser quelques questions à Roger Clavaret, directeur Marketing Communication (à retrouver dans la vidéo ci-dessus), et nous faire une idée plus précise de ce nouveau concept. Le Combo est-il un concurrent aussi redoutable qu’annoncé pour le fourgon ? Réponse détaillée ci-dessous et sous forme de tableau comparatif en fin d’article.


L’aménagement du Combo repose avant tout sur son lit de pavillon. Jusque-là victime des contraintes techniques, ce type de couchage était porté disparu sur les profilés étroits des marques concurrentes.

Cadre affiné intégrant le sommier, matelas moins épais sans perdre en confort, câbles en lieu et place des sangles…, ce dernier a fait l’objet d’un développement particulier pour garantir une longueur de couchage de 190 cm et une hauteur de 184 cm au salon.

Voilà qui donnera sans aucun doute des idées à certains…

Pour intégrer un lit de pavillon de 190 cm de longueur dans un habitacle de 195 cm, il a fallu redoubler d’ingéniosité.

Le fruit d’une solide expérience

Il faut dire que le Combo est le digne héritier d’une histoire qui remonte à plus de dix ans. L’habitabilité, nos deux marques françaises championnes de l’innovation en ont fait leur cheval de bataille depuis longtemps. Dès 2009, le Prium XS – 5,99 m déjà – se débarrasse de son lit permanent pour que le salon puisse prendre ses aises. Dès lors, les modèles dotés d’un unique lit de pavillon n’ont cessé de se succéder. Un principe qui a fait recette et s’est propagé chez tous les constructeurs.

À nouveau, avec le Combo, Chausson et Challenger sont en position d’ouvrir la voie à une nouvelle génération de camping-cars qui poussent à l’extrême le ratio compacité/volume intérieur.

Pour s’en convaincre, rien de tel qu’un petit exercice simplissime auquel nous nous sommes prêtés : monter dans un fourgon puis en descendre pour remonter dans un Combo. L’effet est tout simplement saisissant. Plus de 2,50 m de banquette au total, six places assises en tout, une table XL et une disposition beaucoup plus conviviale. Selon l’expression consacrée, « y a pas photo ».

À gauche, le fourgon Chausson V594. À droite, le Combo.

Fidèle au Smart Lounge développé sur les profilés classiques, les banquettes du salon ses transforment aisément en place carte grise équipée de fixation Isofix. Un dispositif qui permet d’envisager de partir à quatre. Mais on réservera cette configuration à des situations exceptionnelles car les éléments nécessaires à la confection du lit de dînette sont encombrants pour un camping-car de si petit gabarit.

Des qualités indéniables

Le cabinet de toilette sort également grand gagnant d’une comparaison fourgon/Combo. Disposé sur toute la largeur de la cellule, contre la paroi arrière, il intègre une douche convaincante de 60 x 120 cm, que l’on peut isoler à l’aide d’un rideau à lamelles. Le dressing attenant peut être associé à la salle de bain pour composer un compartiment encore plus spacieux.

N’oublions pas aussi, « en vrac » :

  • la cuisine, particulièrement profonde. Nous aurions toutefois préféré le réchaud placé à gauche – pour préserver la banquette des risques liés à la cuisson – et un évier disposé moins en retrait, pour ne pas faire la vaisselle les bras tendus.
  • la conception panneaux sandwich polyester/Styrofoam, qui assure une meilleure isolation

L’un des domaines dans lequel le Combo s’incline, c’est peut-être le rangement. Peut-être car, s’il ne dispose pas d’une véritable soute, il joue la carte de la multiplicité des espaces : coffres sous banquette, dressing, espace vertical avec double accès intérieur/extérieur… En somme, une autre manière de gérer la répartition du chargement, avec obligation de disposer d’un porte-vélos si on veut emporter des deux-roues.

À moins que la gamme s’étende et qu’un autre Combo, doté d’une soute, voient le jour ? C’est fort probable mais pas pour tout de suite.

Fourgon ou Combo ?

Alors, si le fourgon vous faisait de l’œil jusque-là, l’arrivée du Combo doit-elle vous faire revoir votre copie ? À cette question, bien entendu, pas de réponse péremptoire. Toutefois, pour nourrir votre réflexion, nous vous livrons dans le tableau ci-dessous quelques éléments de comparaison avec un fourgon classique (5,99 m – lit transversal).

 FourgonCombo
DimensionsLongueur : 5,99 m
Largeur : 2,05 m
Hauteur : 2,61 m
Longueur : 5,99 m
Largeur : 2,10 m
Hauteur : 2,75 m
Construction / isolation⬇️
Tôle + multicouche fibres de polyester/feuille d'aluminium
⬆️
Panneaux sandwich polyester/Styrofoam/polyester
Ouvertures⬆️
La grande porte coulissante offre une ouverture sur l'extérieur sans pareil.
⬇️
Porte cellule étroite, absence de baie côté passager et lit de pavillon au-dessus du salon.
Design⬇️
Sous les lignes du Fiat Ducato, rien ne ressemble plus à un fourgon… qu'un autre fourgon.
⬆️
Lignes automobiles, covering, le Combo affirme son identité.
Discrétion⬆️
Souvent peu décorés, les fourgons se la jouent passe-partout.
⬇️
Difficile de passer inaperçu au volant d'un camping-car au look avant-gardiste.
Habitabilité⬇️
Manque d'espace au salon et étroit couloir de circulation, les déplacements manquent de fluidité.
⬆️
Des espaces ouverts, 2,50 m de banquettes et une configuration ultra-conviviale ! C'est ce qui fait la raison d'être du Combo.
Couchage⬆️
Une vraie chambre, c'est un deuxième espace de vie indépendant.
⬇️
Lever et coucher, le lit de pavillon implique de vivre tous au même rythme.
Rangements⬇️
Les placards de pavillon sont souvent relativement petits et pas toujours très logeables.
⬆️
Le Combo multiplie les espaces et disposent d'un véritable dressing bien compartimenté.
Soute⬆️
Avec le sommier relevable, il est possible de transporter des objets (très) volumineux.
⬇️
C'est LA concession à faire pour voyager en Combo. Pas de vraie soute et l'obligation du porte-vélos pour les deux-roues.
Partir à 4⬆️
Toit relevable ou lits doubles superposés, les solutions proposées sont viables.
⬇️
Contraignant, le recours au lit de dînette devra rester exceptionnelle.
Salle de bains⬇️
Généralement étroit, on a rarement envie de s'éterniser dans le cabinet de toilette d'un fourgon.
⬆️
Une douche séparée et un compartiment modulable avec le dressing attenant, c'est un vrai confort à l'usage.
Ailleurs sur le web