Depuis 2013 et l’apparition du 640F, Rapido explore avec des fortunes diverses le segment du petit profilé à lit central. Une équation difficile à résoudre, tant les contraintes sont nombreuses. Avec le C50, nouveauté de la collection 2022, le constructeur français nous livre cette fois l’un de ses meilleurs résultats.

Les bons résultats de la nouvelle Série C sont venus rabattre les critiques et les interrogations qui l’entouraient à sa sortie en 2020. Un an plus tard, les doutes sont balayés. Les clients sont au rendez-vous et réservent un bon accueil à cette gamme de profilés étroits (2,17 m) sur Fiat Ducato 2,2 l 140  ch. Fort de ce succès, Rapido accélère la cadence et ajoute à son catalogue une nouvelle disposition (C50) à lit central dans un format ultra-compact de 6,59 m.

Le Rapido C50 vient rejoindre une large gamme de profilés qui conjuguent les mêmes talents (VOIR NOTRE COMPARATIF)

Par rapport au Rapido C86 (6,99 m), autre modèle à lit central de la même Série C, le nouveau venu C50 ne manque pas d’atouts et retient une salle d’eau configurable (Duo’Space), apparue l’an dernier, et un généreux salon avec banquette en L. Par ailleurs, la soute transversale du C50 présente les mêmes dimensions que celles du C86.

Le prix se montre aussi plus avantageux : 55800 €, sans compter l’indispensable pack Select et les multiples propositions en supplément : tableau de bord digital du Fiat Ducato, frein de stationnement électrique, régulateur de vitesses adaptatif, etc.

Lit de 140 x 190 cm. Le réglage de la hauteur est possible en option, mais contredit la circulation au-delà de sa hauteur mini… Comme la plupart des camping-cars Rapido, ce modèle C50 se présente dans deux ambiances de bois  : Bellagio (ci-dessus) ou Nacarat.

Les constructeurs français ont longtemps refusé de s’engager sur le segment des camping-cars étroits, sous prétexte qu’ils n’apportaient pas la preuve indiscutable de leur supériorité. Une position sans doute recevable il y a 10 ans, mais intenable aujourd’hui, devant l’arrivée en force des fourgons aménagés (LE VAN DOUBLE LE CAMPIN-CAR) et la forte aspiration des clients pour des véhicules légers, maniables et au look moderne. On n’a jamais raison contre le marché.

Un nouveau regard sur le camping-car

Avec la Série C, Rapido pose un nouveau regard sur le camping-car. La silhouette s’affine et s’enrichit d’un toit en verre feuilleté et galbé au-dessus de la cabine, tandis que la longueur des bras de rétroviseurs extérieurs diminue pour s’adapter à une largeur de cellule de 2,17 m, contre 2,35 m sur un camping-car classique.

Evidemment, ces nouveaux véhicules Rapido imposent des compromis. À l’inverse des profilés classiques (Rapido Série 6F), les camping-cars étroits ne disposent pas de lit pavillon escamotable, mais peuvent convertir la dînette en couchage d’appoint si nécessaire. Le lit central se montre également plus étroit (140 cm), contre 150 ou 160 cm sur la Série 6F.

Dans la plupart des cas, à l’exception du C86 (6,99 m), le salon se compose  d’une classique banquette en L associée à un strapontin sur le côté opposé, près de la porte d’entrée. Cette solution permet d’élargir à cinq le nombre de convives autour de la table. Dans le cas C50, il faudra aussi se satisfaire d’une circulation plus délicate en pied de lit, notamment sur le côté gauche.

 

Ailleurs sur le web