Associant les avantages d’un fourgon (discrétion et maniabilité) à ceux d’un profilé (isolation renforcée, espace intérieur plus généreux), la famille des Brevio cultive sa différence sur le marché du camping-car. Ce T 645 s’inscrit parfaitement dans cet esprit de « profilé-van », en offrant un vaste salon arrière pour 4 ou 5 personnes, surplombé par un lit escamotable sous pavillon.

Spécificité de ce profilé : sa largeur de caisse est réduite à 2,10m contre près de 2,30m généralement. En résultent une meilleure agilité sur route (permettant notamment un accès facilité aux stationnements urbains), une plus grande discrétion aussi à l’étape, mais également quelques compromis inévitables en termes d’habitabilité. On doit par exemple se contenter d’un petit réfrigérateur 104L., d’une salle de bain intégrant douche et WC ainsi qu’un lavabo pivotant, ou encore d’un petit salon avant. Autant d’éléments qui évoquent l’habitacle d’un fourgon…

Hayon arrière
La ressemblance avec le fourgon ne s’arrête d’ailleurs pas là. Extérieurement, ce profilé est doté – et c’est quasiment unique sur le marché – d’un hayon arrière en double peau polyester. De quoi faciliter le chargement d’objets encombrants (deux-roues, skis, matériel de campings etc.), ou de bénéficier d’une pièce supplémentaire si l’on fixe un auvent (optionnel). Seuls deux autres marques proposent aujourd’hui ce type de solutions sur profilé : Hymer et sa gamme « Compact », avec qui Bürstner partage la fabrication des Brevio, et Wingamm et son récent City Suite. Ce système de hayon ne souffre au final que d’un léger inconvénient : il ne pourra être déployé que lorsqu’un espace suffisant est dégagé à l’arrière. Autrement dit, il sera difficile à utiliser en ville.

Isolation styrofoam
Malgré toutes ces ressemblances avec un fourgon, ce Brevio n’en reste pas moins un vrai profilé. Déjà, car il fait appel à une cellule en panneaux sandwichs greffée au porteur Fiat Ducato. D’où une largeur hors tout supérieure de 5cm à celle du véhicule utilitaire standard. Pas anodin, quand on sait l’importance de chaque centimètre dans un camping-car… Cette conception permet également de bénéficier d’une isolation – à base de mousse de polystyrène extrudé (« styrofoam ») – meilleure que sur un fourgon. On envisagera ainsi plus sereinement les voyages tout au long de l’année. Un argument de poids !

Double banquette
Nouveauté 2013, ce Brevio T 645 se singularise par son plan faisant la part belle au confort de vie à bord. A la place d’un lit fixe au sol, Bürstner préfère ici retenir un lit escamotable sous pavillon (183 x 138 / 124cm) au-dessus du salon arrière. L’idée séduit d’emblée. D’autant que, même abaissé, ce lit ne condamne pas la transformation de la dînette en lit double (198 x 144cm). L’espace salon arrière se montre également très convaincant – plus qu’à l’avant – grâce à ses deux banquettes en vis-à-vis permettant de partager confortablement un repas à quatre voire à cinq. Autre motif de satisfaction, le bloc cuisine qui offre un véritable plan de travail et de profonds rangements, même s’il ne conserve que des plaques deux feux. On s’enthousiasme enfin pour les multiples possibilités de personnalisation offertes par Bürstner. Au total, près de 44 combinaisons de textiles pour coussins et assises sont proposées (de série pour la plupart des coussins et en option pour les assises).

Ailleurs sur le web