Après avoir vu leur fabrication renforcée la saison passée (polystyrène extrudé à la place de l’expansé, habillage intérieur des parois et sous-plancher en polyester, ossature sans bois), les intégraux Nevis évoluent cette année sur le plan du design.

Extérieurement, le principal changement se situe au niveau de la face avant, plus sculptée et davantage mise en valeur (inserts chromés sur la calandre, graphismes dynamiques, encadrement des feux). La face arrière s’équipe, elle, de feux à LED, tandis que de nouveaux rétroviseurs suspendus – de type bus –  font leur apparition à l’avant. De manière générale, la carrosserie abandonne les teintes vertes et bleues – sauf logo –  pour laisser place à de nouvelles décorations toutes en nuances de gris, comme sur les séries de printemps « Yearling ».

McLouis fait par ailleurs évoluer les intérieurs des Nevis en douceur. La tête de lit reçoit ainsi des inserts chromés, la poignée d’entrée s’habille de cuir et l’élégant pied de table, formant une demi-lune, se dote d’une bande d’éclairages à LED. Des petites touches donc, mais qui rehaussent clairement le cachet de l’habitacle.

Côté prix, tous les intégraux McLouis Nevis s’affichent aux alentours de 61 000€ en motorisation 130ch.

{slider Nevis 862 G, le vrai lit central en moins de 7 mètres} Le tour de force de cet intégral, c’est d’accueillir un véritable lit central – et non pas décalé avec une douche d’angle – dans seulement 6,99m. Il suit ainsi le sillon tracé par l’intégral Fleurette Discover 70 LMS (7,07m), ou encore le plus récent Bavaria Artic I70 LC (6,99m), sans pour autant en reprendre les schémas à l’identique. Première différence : le Nevis 862 G retient un cabinet de toilette accessible par deux côtés (séjour ou chambre), grâce à un jeu de deux rideaux à lamelles coulissant. C’est pratique, puisque cela permet d’éviter de repasser par la chambre pour accéder au coin lavabo / WC. Ensuite, pour optimiser la circulation à l’arrière, ce McLouis adopte un lit rétractable, permettant d’élargir le passage d’une vingtaine de centimètres (bien utile en journée). Alors oui, l’opération est manuelle. Mais elle ne nécessite pas pour autant de pousser le sommier vers la paroi comme un forcené.

Au rayon des satisfactions, soulignons aussi la possibilité de régler le lit en hauteur (accessible de toutes façons par de petites marches), le grand réfrigérateur 150L. ou encore les rangements conséquents (soute transversale à géométrie variable, penderies encadrant le lit etc.) Notez enfin qu’un modèle équivalent sera proposé en profilé d’ici la rentrée, sous l’appellation Karat Edition 62.

{slider Nevis 868, le lit central avec salle d’eau attenante en moins de 7 mètres} Réplique quasi identique du Yearling 868, modèle à succès du printemps, le Nevis 868 est à la croisée de deux chemins. Au Nevis 878, son grand frère (7,44m), il emprunte l’agencement de la partie arrière : à savoir, un lit central accolé à une salle d’eau disposée dans la largeur. Il puise également son inspiration dans le plan du Rapido 840 (6,58m), en reprenant le concept de cuisine transversale, située à gauche de l’entrée (et non pas derrière la banquette face route comme on le voit plus fréquemment). Seules différences ici : la kitchenette adopte une forme en L et se voit enrichie d’une petite baie. Par rapport au Yearling 868, la cuisine a également reçu quelques modifications. L’évier est désormais rectangulaire et non plus ovale et le réchaud accueille trois feux (au lieu de deux) ainsi qu’un couvercle affleurant. On retrouve toutefois la même ambiance intérieure d’inspiration nautique (en particulier les rideaux ou le revêtement de sol façon parquet).{/sliders} [[McLouis]]

Ailleurs sur le web