Annonces

Dans un esprit très « Vanlife » et avec un budget souvent limité, de plus en plus de jeunes se tournent vers de vieux camping-cars d’occasion et les subliment à moindre frais. Voici trois histoires de modèles qui ont été relookés de A à Z par d’habiles passionnés de bricolage et de déco’ intérieure. De quoi, au passage, rafraichir l’image du camping-car !

Cliquez sur le titres pour dérouler les histoires 💬

[bsc_collapsible title=”✅ “James le Camper” – Le profilé PILOTE de 1988“]
Déco addict” comme elle se définit, Manon est derrière le compte Instagram La maison de Maya. Un compte suivi par plus de 58 000 abonnés et dans lequel la jeune femme présente la rénovation de sa charmante demeure familiale en Touraine mais aussi de “James le Camper”, le profilé Pilote acheté en 2021.
  • Modèle : Pilote R 640 (6,30m) de 1988 sur Peugeot J5
  • Kilométrage à l’achat : 140 000 km
  • Coût achat + réparations/rénovation : 7500€ + 2000€ = 9500€

Manon est chargée de communication, Luc courtier en prêts immobiliers. « Nous étions jusqu’ici adeptes des vacances aux États-Unis, mais avec l’arrivée de notre premier enfant, Gaspard, nous avons décidé de partir à la découverte de la France et de l’Europe en camping-car, à notre rythme », explique le couple.

Après l’achat du Pilote R 640 l’an passé, commencent les travaux de rénovation, avec l’aide précieuse des parents de Manon. « Le véhicule est plus petit qu’une maison, mais la rénovation y prend plus de temps », note la pétillante trentenaire. La famille arrache d’abord la moquette collée au plafond et sur certains pans de mur. « Surprise : il y avait une infiltration au niveau de la paroi derrière le siège conducteur », relatent Manon et Luc, qui réalisent alors eux-mêmes la réfection. La cuisine reçoit de son côté de nouveaux équipements (plaques, évier, robinet, frigo à compression), tout comme la salle de bain (cassette, cuvette, douchette). « Le bac a douche a aussi été solidifié avec de la résine renforcée de fibre de verre », détaille Luc.

 

Plus généralement, le mobilier comme le plafond ont été repeints en blanc. Ce qui confère une extrême clarté à l’habitacle. Coussins, matelas et poignées de meuble ont aussi été changés, tandis que l’ancien sol a été recouvert par un lino au décor façon parquet sombre. Enfin, les nouveaux plan de travail et plateau de table en bois massif (chêne)  donnent à cette déco’ un caractère très contemporain. On adore !

[/bsc_collapsible] [bsc_collapsible title=”✅ “Bouboule” – L’intégral HYMER de 1985“]
Pour Julie (@Route vers l’insolite), ce vieux camping-car HYMERMOBIL est au centre de son nouveau projet de vie. La jeune femme est sur le point d’acquérir un terrain dans le Périgord noir, où elle proposera des hébergements insolites.
  • Modèle: HYMERMOBIL (5,50m) de 1985 sur Mercedes 309D
  • Kilométrage à l’achat: 120 000 km
  • Coût achat + réparations/rénovation : 8900€ + 3100€ = 12 000€

Sur le marché des véhicules d’occasion, les vieux camping-cars Hymer font souvent figure de Graal pour les acheteurs. « Il est difficile d’en trouver car ils sont très recherchés et réputés », confirme Julie Testard, qui a acquis en juin dernier un intégral Hymer de 1985. Une perle rare, sur Mercedes s’il vous plait.

« J’ai dû mettre en place une alerte personnalisée sur Le Bon Coin pour arriver à en dénicher un », raconte celle qui, à 32 ans, a décidé de lâcher son boulot de comptable et son appartement à Paris pour s’acheter un camping-car “vintage” et voyager avec.
Dans la salle d’eau, les parois ont été habillées de PVC imitation carrelage, tandis que le bac à douche a été repeint avec une peinture spéciale.

Si la mécanique de son véhicule est « nickel », une petite remise en forme est néanmoins nécessaire. Chez un garagiste, Julie fait changer les freins, suspensions et feux et un traitement anticorrosion est appliqué sur le châssis. La jeune femme répare elle-même les infiltrations au niveau du pare-brise avec une gomme mastic. Elle pose aussi un panneau solaire sur le toit pour augmenter son autonomie à l’étape.

« Dans son jus », la cellule a bien besoin d’un relooking. Julie retire alors la vieille moquette, fabrique des portes en rotin et pose une peinture plus claire sur les meubles.  Petite idée de finition sympa : des baguettes en bois habillent le bas des placards de pavillon et certains murs. La salle de bain reçoit, elle, un meuble construit à partir de matériaux de récup’. De nouveaux équipements sont aussi achetés (vasque, WC, douchette, robinet, porte-serviette..).  La cuisine a également été rénovée et intègre notamment un nouveau frigo et plan de travail. Enfin, au salon Julie a confectionné soi-même de nouvelles housses de sièges et remplacé le plateau de table en contreplaqué par un gigantesque plateau en bois massif (mélèze), constitué de lames de parquet assemblées. Idéal pour les grandes tablées !

[/bsc_collapsible] [bsc_collapsible title=”✅ “Le tank céleste”  – La capucine Granduca de 1991“]
Avec un budget réparations / home staging de moins de 2000€, Amandine et Benjamin ont donné un sacré coup de jeune à leur camping-car de 1991. « Avec Ben, nous sommes très complémentaires. Lui est mécanicien de formation et gère la partie technique, alors que moi, je m’occupe surtout des finitions », précise Amandine, employée dans un magasin de déco’.
  • Modèle : Granduca 55 Grosso (6,50m) sur Fiat Ducato 1,9l TD
  • Kilométrage à l’achat : 109 000 km
  • Coût achat + réparations/rénovation : 6300€ + 1800€ = 8100€

 

Après avoir vendu sa maison en France, Amandine (29 ans) et son conjoint, Benjamin (25 ans), ont baroudé pendant un an en Australie à bord d’un Mercedes Sprinter aménagé. De retour au pays, ils acquièrent en 2021 une capucine Granduca ; marque italienne d’entrée de gamme aujourd’hui disparue. « Nous voulions un véhicule plus grand et plus large, avec un coin salle d’eau, expliquent-ils. En Australie, notre fourgon n’en avait pas, mais on trouvait beaucoup de douches et de WC, notamment en bord de mer. Ce qui est moins le cas en France », observent-ils.

Aux premières étapes de la rénovation, le couple s’attaque à deux infiltrations : l’une sur un lanterneau, l’autre sur une paroi. « Pour celle-ci, nous avons changé le tasseau de bois pourri et le polystyrène », explique Benjamin, mécanicien de métier. Jugée dangereuse, l’installation électrique est aussi intégralement refaite. Côté salle d’eau, les parois de la douche sont habillées de lambris PVC. La cuisine est de son côté modernisée avec de nouveaux équipements (robinet et spots dorés, vasque ronde, réchaud 2 feux). « Nous avons fait le choix, parfois discuté, d’un frigo fonctionnant sur le 220V ; alimenté par deux grosses batteries via un convertisseur », souligne Benjamin. Les murs et le mobilier ont été repeints en blanc, tandis que les portes de meubles arborent un jolis coloris vert pastel. L’habillage de certains murs en lambris, ou le remplacement des boutons de portes par des cordes, apportent par ailleurs un côté très « Vanlife » à ce camping-car.

Après un roadtrip l’été dernier, Amandine et Benjamin – alias DazzlingEvasion sur Instagram – ont revendu leur camping-car pour aller s’installer et vivre au Canada. La fin de leurs aventures ? Loin de là ! Le couple a acheté une petite caravane d’occasion et a débuté sa rénovation… Une chaîne Youtube permettra prochainement de suivre les travaux mais aussi leurs futurs périples en Amérique du Nord.

[/bsc_collapsible]

Notre autre coup de ❤️

Le projet d’Aymeric et Noémie ? Réaliser un tour d’Europe d’un an à bord de leur camping-car HYMER fraîchement rénové. Le top départ du road-trip vient d’être lancé et le cap mis sur l’Espagne !

Vous en voulez encore ?  Voici l’histoire de “Turtle“, un camping-car “youngtimer” Hymermobil B 564 de 1989 (163 000 km) sur Citroën C 25. Aymeric, photographe-vidéaste (26 ans), et Noémie, travailleuse du digital (24 ans), l’ont acheté 13 000 € et l’ont rénové de fond en comble.

Parmi les opérations réalisées à bord par le jeune couple de Seine-et-Marnais, citons la pose du papier peint et des lames de PVC clipsables au sol ; la peinture des meubles (certains avaient déjà été repeints  en blanc) ; le remplacement du WC chimique par des toilettes sèches ; l’ajout d’une cuve d’eau ; etc. Une batterie nomade Ecoflow (River Pro 720 W) a par ailleurs été achetée et couplée à un panneau solaire pour augmenter l’autonomie électrique. Elle vient en complément de la batterie auxiliaire d’origine, qui se recharge sur un autre panneau solaire.

Au total, la rénovation, avec les équipements et accessoires inclus, aura coûté à Aymeric et Noémie près de 7 000€. Avec un résultat bluffant, mélange de tons naturels et d’esprit vintage.

 

 

Ailleurs sur le web