Créateur de cellules monoblocs en fibre de carbone, qui se greffent sur différentes bases pick-up et 4×4 (VW Amarok, Mercedes Classe G, Land Rover Defender, Jeep Wrangler…), l’entreprise allemande Gehocab publie les premières images de son futur camping-car sur Iveco Daily. Une capucine tout terrain au look d’enfer, dont le prix – sans le châssis – démarre à 265 000€.

Qui a dit que les capucines étaient vouées à jouer les seconds rôles dans une industrie du camping-car en plein renouveau ? Certainement pas Gehocab en tout cas, qui fabrique depuis 2013 des capucines haut de gamme fixées à des châssis tout-terrain (précision utile : les cellules ne sont pas amovibles).

→  Capucines familiales : tous les modèles 2021 !  ←

Cellule monobloc en fibre de carbone

Dans cette petite entreprise du Nord de l’Allemagne, près de Wolfsburg, les cellules produites sont monocoques, c’est à dire qu’elles sont conçues comme des coques de bateau en une seule partie (comme chez 3C Cartier ou Wingamm par exemple). Un atout en termes d’isolation notamment. Aussi, les parois des cellules ne sont pas fabriquées en polyester ou aluminium comme sur l’immense majorité des camping-cars. Elles font appel à de la fibre de carbone, un matériau léger et robuste, utilisé dans l’aéronautique, mais couteux à mettre en œuvre.

Sur ce projet, la carrosserie de la cellule en fibre de carbone pèsera aux alentours de 250kg selon la marque.

« Nous avons un ensemble de moules et d’outils flexibles qui nous permettent de faire varier la longueur et la largeur de nos cellules, nous précise le dirigeant de Gehocab, Ulrich Gehrke-Hoog. Cela offre la possibilité de travailler sur un large éventail de véhicules ».

7,30m de long et 3,60m de haut

Le projet en cours repose sur le châssis simple cabine Iveco Daily 4×4 avec l’empattement le plus long de 4,17m. Dans cette version, le véhicule mesure 7,30m de long (cellule de 4,60m), 2,20m de large et 3,60m de haut. « Mais la hauteur dépend pour beaucoup des pneumatiques, des suspensions et du châssis retenus, rappelle Ulrich Gehrke-Hoog. Nous sommes aussi en capacité de faire varier le porte-à-faux arrière ». Si le poids précis de la cellule n’est pas encore connu, il devrait être compris entre 1150 et 1350 kg.

L’intégration de la cellule à l’Iveco Daily 4×4 est particulièrement réussie. On remarque que les lignes se resserrent à l’avant au niveau de la capucine (155cm de large contre 220cm au plus large). On aime les pans coupés du toit et ses nombreuses ouvertures.

Bon à savoir par ailleurs : comme l’illustrent les dessins ci-dessous, le recours au châssis double-cabine Iveco Daily est également possible. « Au niveau de la longueur, il n’y aura aucune différence entre les versions simple et double cabine. Simplement, dans la version double-cabine, la capucine est plus longue, tandis que la cellule est plus courte », détaille Ulrich Gehrke-Hoog.

 

Une production à l’automne

L’Hekla et son salon lounge baignant dans la lumière.

Quid de l’aménagement ? Si les dessins ne sont pas finalisées, le modèle adoptera l’agencement “Hekla”. Un intérieur offrant un vaste salon à l’arrière et une cuisine en vis-à-vis d’un compartiment douche/WC à l’avant. Côté équipements, on retrouvera notamment un porte-vélos, un kit solaire ou encore un jeu de batteries au lithium.

Selon le degré de personnalisation souhaitée, le prix de cette capucine haut de gamme oscillera entre 265 000€ et 325 000€ (sans le châssis). En raison des longs délais de livraison du châssis, la  production du premier modèle devrait démarrer cet automne.

Plus d’infos : gehocab.com (ou geo-cab.com pour la version états-unienne).

Ailleurs sur le web